Marchés français ouverture 14 min
  • Dow Jones

    31 402,01
    -559,85 (-1,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 119,43
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    -0,0049 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    29 080,99
    -993,18 (-3,30 %)
     
  • BTC-EUR

    36 741,87
    -5 167,11 (-12,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    887,47
    -45,66 (-4,89 %)
     
  • S&P 500

    3 829,34
    -96,09 (-2,45 %)
     

La garantie plancher, ou comment protéger ses héritiers en cas de moins-value

·2 min de lecture

L’assurance vie est un contrat d’épargne avant tout pour soi-même. Elle permet de se constituer un capital et de le valoriser au fil du temps, dans un cadre fiscal avantageux. Pour cela, l’assurance vie laisse le choix entre différents supports d’investissement : le fonds en euros, qui représente en quelque sorte le matelas de sécurité, et les unités de compte, pour lesquelles à l’inverse le capital n’est pas garanti. Toutefois, si elles comportent une prise de risque plus élevée, ces dernières affichent en parallèle des perspectives de performance à moyen/long terme bien plus attractives. Et comme on le sait, en matière d’épargne, la diversification a du bon. Donc selon votre profil investisseur, votre horizon de placement, vos objectifs et vos projets, il est bien souvent pertinent de se laisser tenter par une répartition entre fonds en euros et unités de compte. S'assurer contre une baisse des marchés Mais peut-être vous demandez-vous ce qu’il se passerait si vous veniez à disparaître alors que l’évolution de votre contrat est à la baisse ? En cas de décès, vous avez effectivement prévu la transmission de votre capital placé en assurance vie au profit des personnes désignées dans la clause bénéficiaire. Mais si votre contrat est en moins-value, cela veut dire qu’elles percevront moins que ce que vous escomptiez… Rassurez-vous, ce cas de figure peut être anticipé. En effet, certains contrats d’assurance vie prévoient ce qu’on appelle une garantie plancher. Celle-ci permet de protéger vos héritiers lorsque vous investissez en unités de compte. Ainsi, même si le jour de votre décès votre contrat est en perte, grâce à la garantie plancher vos bénéficiaires percevront au minimum le montant du capital que vous aviez versé sur votre contrat net des éventuels frais d’entrée. Prenons un exemple : Une personne souscrit un contrat d’assurance vie pour un Cliquez ici pour lire la suite