La bourse ferme dans 3 h 46 min
  • CAC 40

    6 256,20
    +22,06 (+0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 012,31
    +18,88 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1992
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 777,70
    +10,90 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    50 676,66
    -1 928,11 (-3,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,33
    -30,61 (-2,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,33
    -0,13 (-0,20 %)
     
  • DAX

    15 398,82
    +143,49 (+0,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 016,91
    +33,41 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3792
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Gamestop, argent... quand David veut ressembler à Goliath, danger !

·2 min de lecture

Les “coalitions” d’investisseurs particuliers ont défrayé la chronique ces derniers mois. Action GameStop (GME), argent métal… La croisade de "Main Street" (les petits porteurs) contre Wall Street (les investisseurs professionnels) a battu son plein cet hiver. “Pour les petits porteurs comme pour les hedge funds, la bataille en Bourse autour du titre GameStop restera parmi les annales et interroge sur le rôle des régulateurs”, relève Ambroise Lion, directeur général d’IG France.

Depuis plusieurs années, GameStop, spécialiste américain des boutiques de jeux vidéo, propriétaire de Micromania en France, voit ses ventes décroître face à la concurrence des jeux en ligne. Aussi, “lorsque des analystes financiers ont recommandé le titre à la baisse, elle a été suivie par une nuée d’investisseurs professionnels, parmi lesquels les hedge funds Melvin Capital ou Citron Research, qui ont alors pratiqué des opérations de vente à découvert, consistant à emprunter l’action pour la vendre et la racheter au point bas afin d’encaisser la différence entre le cours d’entrée et de sortie”, explique l’expert.

>> A lire aussi - Tesla, Signal… “la Bourse est prise de folie, gare au krach !”

Cette manœuvre n’a pas été du goût d’une communauté d’investisseurs particuliers très active nommée WallStreetBets (WSB), et désormais mondialement connue. “Ses 10 millions d’utilisateurs, qui échangent régulièrement au travers de la plateforme communautaire Reddit, se sont mobilisés contre cette mise en bière boursière en rachetant massivement les titres de GameStop. Cette opération, que l’on appelle un « short squeeze », a ainsi obligé les vendeurs à découvert à racheter des actions pour couvrir leur risque avec pour conséquence de faire s’envoler la valeur du titre”, décortique Ambroise Lion.

En quelques jours seulement, la valeur boursière de Gamestop est passée de 13 dollars... à 347 dollars ! “En mars 2019, l’un des initiateurs du mouvement au sein de WSB, Keith Gill alias DeepFuckingValue, analyste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Google veut répercuter la taxe Gafa sur les prix de ses publicités en France !
10 magasins Auchan pillés au Sénégal, les salariés “mis à l’abri”
Certification aérienne : l’Europe plus vigilante à l’égard des Etats-Unis
Enfin rentable, Auchan réduit sa dette grâce à une vente à Alibaba
Dassault Aviation plombé par Thales, veut livrer 25 Rafale et Falcon en 2021