Publicité
La bourse ferme dans 2 h 22 min
  • CAC 40

    7 927,62
    +0,19 (+0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 888,31
    +10,54 (+0,22 %)
     
  • Dow Jones

    38 996,39
    +47,37 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0818
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    2 060,20
    +5,50 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 701,52
    -426,29 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,82
    +1,56 (+1,99 %)
     
  • DAX

    17 755,69
    +77,50 (+0,44 %)
     
  • FTSE 100

    7 665,34
    +35,32 (+0,46 %)
     
  • Nasdaq

    16 091,92
    +144,18 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    5 096,27
    +26,51 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2633
    +0,0007 (+0,06 %)
     

Gabriel Attal veut simplifier la vie des PME ? Elles déposent 80 propositions sur son bureau

Les PME prennent le Premier ministre au mot. Lors de son discours de passation de pouvoirs, le 9 janvier, Gabriel Attal avait assuré de son intention de «poursuivre la simplification drastique de la vie des entrepreneurs» amorcée par le gouvernement. Moins d'une semaine plus tard, la Confédération des PME dépose 80 propositions en ce sens sur le bureau du successeur d'Elisabeth Borne. Il faut dire qu'au cours des dix dernières années, les pouvoirs publics ont «empilé 567 lois, comptant un total de 17 843 articles, 665 ordonnances, soit 12 442 articles, et 7 451 décrets», égrène la CPME. Certes, des initiatives «ont permis de réelles avancées», reconnaît l'organisation présidée par François Hasselin. La CPME loue ainsi la loi Pacte et la mise entre parenthèses de contraintes administratives lors de certains événements, par exemple en matière d'urbanisme pour faciliter les reconstructions de bâtiments endommagés par les émeutes urbaines de l'été dernier.

Mais ensuite, «la chape de plomb retombe, les entrepreneurs ont le sentiment qu’on en rajoute toujours davantage et d'étouffer sous l'inflation normative», dénonce la CPME. Pour faire «enfin cesser cette inflation qui nous étrangle», la Confédération suggère des mesures «simples», comme le gel du nombre de pages des 62 Codes existants, qu'il s'agisse du Code de la construction, du travail, de l'urbanisme, etc. Une gageure? Non, c'est «possible si l’on instaure, en parallèle, un réexamen systématique des textes de plus de dix ans, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La dissuasion nucléaire et les JO de Paris, les deux missions brûlantes d’Atos
CAC 40 : la Bourse soutenue par les espoirs de baisse des taux directeurs de la Fed et la BCE
Japon : un Boeing japonais fait demi-tour après avoir découvert une fissure sur le cockpit
Cinéma : les maisons de luxe, nouvelles stars des écrans
Chirurgie esthétique : la guerre est déclarée entre ces deux spécialistes réputés