La bourse ferme dans 5 h 1 min
  • CAC 40

    5 477,79
    -45,73 (-0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 556,27
    -36,56 (-1,02 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2124
    -0,0044 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 841,90
    -9,00 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    26 012,77
    -885,32 (-3,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    634,07
    -5,85 (-0,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,88
    +0,27 (+0,51 %)
     
  • DAX

    13 741,74
    -129,25 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    6 605,29
    -48,72 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3731
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Gabriel Attal promet de prendre garde à l'arrogance

·2 min de lecture

Le porte-parole du gouvernement a pris conseil auprès de certains de ses prédécesseurs qui lui ont confirmé qu’il fallait prendre son temps afin d’éviter certaines annonces un peu trop précipitées... Explications et autres indiscrétions de Nicolas Domenach sur Christophe Castaner, le duo Bonnel-Ruffin ou encore Fabien Roussel.

Gabriel Attal promet de prendre garde à l’arrogance

Du haut de ses 31 ans, si on lui pressait le nez, il en sortirait du Coca-Cola. Et pourtant, fait preuve d’une prudence de vieux briscard au poste de porte-parole du gouvernement qui fut tremplin pour certains, mais piège pour d’autres. Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Jack Lang ont su s’y faire connaître. Jean-François Copé, Laurent Wauquiez, François Baroin ou Sibeth Ndiaye s’y sont brûlés. Avec une constante: le porte-parolat vous fait croire que vous êtes une sorte de chef de gouvernement bis, mieux informé et plus sagace que les ministres. "Prudence donc, et humilité", jure le nouveau. Le jeunot a invité plusieurs de ses prédécesseurs de droite comme de gauche, qui l’ont conforté dans l’idée qu’il fallait savoir "ne pas répondre quand on ignore la réponse et surtout se garder de toute arrogance". Ne pas aller trop vite donc. Ce qui lui est arrivé une fois sur un couvre-feu précipitamment annoncé et plus récemment sur . Mais les tapes sur les doigts ne laissent pas de traces, sinon un peu plus d’expérience.

Christophe Castaner soigne ses députés en vue de la présidentielle

Le à l’Assemblée r a retrouvé le sourire. Vu de l’extérieur, il a tourné la page de l’Intérieur. On ne dira pas que les faux pas de son successeur Gérald Darmanin lui font beaucoup de peine. Mais il aime "travailler la pâte humaine; c’est comme avec les flics, il faut être un papa avec 250 députés, un thérapeute même". Et d’ajouter en éclatant de rire: "Si je devais me faire payer la séance, je serais enfin riche". Il a un autre défi devant lui, et même plusieurs. D’abord, exister face au gouvernement, ce qui "implique de mettre son poids politique dans la balance, comme sur l’allongement du délai légal d’avortement". Ensuite, conduire le groupe à la présidentielle "en utilisant les talents de chacun et les implantations de tous". Ce qui sera d’autant plus difficile "qu’il faut prévoir une nouvelle donne politique, telle la France unie de Mitt[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi