La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 033,32
    -3 243,70 (-8,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Le G7 veut contrer les politiques anti-marché de la Chine

·2 min de lecture

Lors d'une réunion vidéo, les dirigeants des grandes économies mondiales ont rappelé leur attachement aux règles concurrentielles.

Les dirigeants du G7 ont affirmé le 19 février leur volonté d'adopter une approche collective face à la Chine pour contrer les politiques et les pratiques "non respectueuses des règles du marché" et garantir un commerce international multilatéral équitable. "En tant que dirigeants, nous nous consulterons mutuellement sur les approches collectives à adopter pour traiter les politiques et pratiques non respectueuses des règles du marché, et nous coopérerons avec d'autres pour traiter les questions internationales importantes qui ont un impact sur tous les pays", a déclaré le G7 dans un communiqué au terme d'une réunion virtuelle.

L'économie numérique au menu

Le G7 a ajouté qu'il allait approfondir la coopération autour de la réponse sanitaire au COVID-19 et explorer l'idée un traité mondial sur la santé. "Nous allons soutenir les économies et les sociétés ouvertes, promouvoir la résilience économique mondiale, exploiter le potentiel de l'économie numérique avec la libre circulation des données en toute confiance", a-t-il encore précisé. Selon une source à la présidence française, "plusieurs leaders sont intervenus y compris (Emmanuel Macron) pour dire qu'il fallait travailler la question des contenus en ligne, à la fois de la nécessité de respecter la liberté d'expression et la question d'avoir une régulation des contenus haineux". Les pays du G7, composés de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni, ont un produit intérieur brut (PIB) combiné d'environ 40.000 milliards de dollars, soit un peu moins de la moitié du total de l'économie mondiale.

Les dirigeants ont indiqué qu'ils s'efforceraient de parvenir à une solution consensuelle sur la fiscalité internationale d'ici la mi-2021 dans le cadre de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi