Marchés français ouverture 1 h 31 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1301
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    23 746,89
    -42,04 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    50 310,25
    -353,34 (-0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,63
    +9,75 (+0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

Gérard Longuet: "Profitons de la baisse démographique pour mieux payer les profs"

·2 min de lecture

INTERVIEW - Rapporteur spécial de la commission des finances du Sénat, Gérard Longuet s'est penché sur le budget de l'enseignement scolaire. Il pointe le retard énorme que la France a pris dans la rémunération des enseignants et y voit une des raisons majeures de l'échec scolaire.

Rapporteur spécial de la commission des Finances au Sénat, Gérard Longuet, sénateur LR . Un vrai plaidoyer pour les professeurs. Il y pointe particulièrement le problème récurrent du traitement des enseignants et de la mauvaise utilisation des deniers publics. Libéral convaincu, cet homme de droite qui soutient dans sa course à l’investiture, reconnaît en Jean-Michel Blanquer d’avoir enfin inversé l’ordre des priorités en ciblant l’école primaire.

Challenges - Vous êtes un homme de droite convaincu, pourtant, à lire votre rapport d’une centaine de pages sur le budget de l’enseignement scolaire, on peut douter de vos convictions libérales: vous pointez à longueur de page le risque de sous-payer nos enseignants.

Gérard Longuet - Je suis de droite et libéral, c’est très clair. Et c’est la raison pour laquelle je suis très attentif à la bonne utilisation de l’argent public. Le gouvernement précédent, sous la présidence Hollande a préféré jouer le quantitatif sur le qualitatif: il a embauché 50.000 professeurs sans être capable de les payer correctement. Pourtant on savait très bien que les projections démographiques nous aurait permis de faire profiter aux enseignants d’économies de poste. Je suis très reconnaissant à Jean-Michel Blanquer -et il le sait- d'avoir enfin privilégier l'école primaire sur le secondaire car tout le monde sait à quel point nous avons du retard sur le premier degré.

Vous publiez dans votre rapport un tableau qui pointe que les enseignants auraient perdu entre 15 à 25% de salaire en euros constants depuis l’année 2000. Comment en est-on arrivé à cette situation?

Ce tableau présente de façon détaillée l’évolution des rémunérations selon les corps d’appartenance: professeur des écoles, certifiés, agrégés. Et effectivement les salaires baissent considérablement mais attention il s’agit ici du traitement de base prévu à la grille, qui ne tient pas compte du fameux glissement vieillesse technicité (GVT) autrement dit l’avancement à l’ancienneté qu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles