La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 834,43
    +69,03 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Gérard Darmon provoque la polémique avec un "blackface"

·2 min de lecture

Gérard Darmon a publié sur son compte Instagram une photo de lui sur le tournage de «Capitaine Marleau» avec le visage peint en noir. Une image de «blackface» qui ne passe pas auprès des internautes.

Gérard Darmon a supprimé la photo polémique mais des captures écran effectuées par les internautes ont lancé un débat sur les réseaux sociaux. Lundi 5 avril, Gérard Darmon a partagé avec ses fans sur Instagram une photo de lui sur le tournage de la série «Capitaine Marleau», où il apparaît le visage et le torse peints en noir. «Othello pour Marleau», a-t-il inscrit en légende du cliché. Rapidement, des internautes ont expliqué à l'acteur pourquoi se grimer en noir, un «blackface», est une pratique historiquement raciste, née aux Etats-Unis au XIXème siècle quand des acteurs de théâtre blancs se coloraient le visage en noir pour véhiculer sur scène des clichés sur les gens de couleur.

"De quoi vous me parlez avec les blackfaces"

Face à la désapprobation suscitée par son blackface, Gérard Darmon s'est défendu. «Qu'est-ce qui vous arrive ? Je vous parle d'Othello de Shakespeare. Laurence Olivier. Orson Welles. Pierre Brasseur (le père de Claude) et une multitude d'autres. De quoi vous me parlez avec les blackfaces. Alors, calmez-vous, ne me faites pas ce procès et s'il reste un peu de temps, (re)lisez Shakespeare. Je suis un acteur libre et si un jour je veux faire un biopic sur Mao Tsé-Tung, Je le ferai», a-t-il ajouté en commentaire de cette publication depuis effacée.

Cette polémique rappelle celle suscitée par Antoine Griezmann en 2017. Le footballeur avait été taxé de racisme en apparaissant le visage peint en noir alors qu'il était déguisé en joueur de basket américain de l'équipe des Harlem Globetrotters. Le footballeur avait ensuite reconnu un geste «maladroit»(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles