Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 963,13
    -568,75 (-0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Un gérant de prépas privées se fait la malle et laisse plus de 150 étudiants sur le carreau

Pixabay

Une très mauvaise surprise. Un gérant de classes préparatoires privées s’est volatilisé du jour au lendemain, selon des informations du Parisien. L’homme a fermé sans préavis des formations qui permettaient à des élèves de se préparer aux concours des écoles d’architecture ou de vétérinaire. La soixantaine d'élèves scolarisés dans la prépa Architektôn, située en plein cœur du IIIe arrondissement de Paris, ne peuvent plus revenir en cours et les professeurs n’ont pas été rémunérés. Une plainte a été déposée par les familles et le personnel enseignant.

Pour de nombreux élèves, il s’agit d’une désillusion. Une étudiante interrogée par le quotidien explique «ne jamais avoir ressenti un tel stress», depuis l’annonce du départ soudain du gérant. Alors qu'elle préparait d’arrache-pied les concours aux écoles d’architecture, elle craint de ne pas réussir ses examens sans sa formation. Les parents d’élèves eux demandent le remboursement de l’année scolaire qui a coûté pour certains plus de 6 000 euros. Une somme importante que le gérant semble avoir emportée avec lui.

Parmi les professeurs, beaucoup sont vacataires et n’ont pas été payés depuis le mois d’octobre. Tous ont reçu un e-mail dans la nuit du 4 au 5 janvier leur indiquant que les cours assurés par la prépa ne reprendraient pas. Un arrêt justifié par «de sérieuses difficultés actuellement rencontrées par la société PREPA ENSEIGNA». «Une arnaque», résument certains professeurs auprès du journal.

D’autres structures dont l’homme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un groupe de hackers revendique une cyberattaque contre Subway
Air France : un Airbus touche le sol avec sa queue arrière au moment de l'atterrissage
La vente de cigarettes contrefaites fait un carton sur Facebook et Snapchat
La flambée de votre facture d'électricité sur un an, ces magasins Casino repris par le duo Intermarché-Auchan… Le Flash éco du jour
Présidentielle américaine : pourquoi le programme économique de Trump n'est pas une bonne nouvelle pour l'Europe