Publicité
Marchés français ouverture 5 h 39 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 643,58
    -303,35 (-0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 630,96
    -773,31 (-1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 523,87
    +35,33 (+2,37 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Gérald Darmanin dénonce un « Frexit migratoire » après les propositions des Républicains

©NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Lors des questions au gouvernement du Sénat, ce mercredi 24 mai, Gérald Darmanin a fait part de ses « divergences » avec certaines propositions des parlementaires Républicains.

Ce week-end, les Républicains ont dévoilé leur projet en matière d’immigration dans le « Journal du Dimanche » mettant en avant une volonté de « mettre un coup d’arrêt à l’immigration de masse ». Ces derniers doivent d'ailleurs déposer d’ici la fin de la semaine deux propositions de loi très fermes sur l’immigration. Le parti demande notamment une réforme de la Constitution qui permettrait à la France de sortir des traités européens. Lors des questions au gouvernement du Sénat, ce mercredi 24 mai, Gérald Darmanin a fait part de ses « divergences ». Il a notamment comparé les propositions de réforme constitutionnelle des Républicains sur l’immigration à « un Frexit migratoire ».

Des propositions proches du Rassemblement national

« Nous avons des divergences de principe sur lesquelles, sans doute, il faut que nous débattions. Vous proposez pour certaines dispositions de sortir de la Convention de Genève, de sortir des traités de l’Union européenne, de sortir du Conseil de l’Europe, de sortir de la CEDH… c’est une question importante que ce Frexit migratoire », a déclaré le ministre de l’Intérieur a une question du sénateur LR Henri Leroy, avant d’ajouter : « Il faut évidemment que nous puissions échanger sur les propositions constitutionnelles mais avouez qu’ici, nous faisons un projet de loi ordinaire. »

PUBLICITÉ

En s’adressant à la majorité sénatoriale de droite, Gérald Darmanin a déclaré :« J’ai entrepris...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi