La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 633,45
    +1 337,26 (+2,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Général Jean-Louis Georgelin: "La cathédrale Notre-Dame de Paris sera bien rendue au culte en 2024"

·2 min de lecture

INTERVIEW - Le général Jean-Louis Georgelin président de l'établissement public chargé de la restauration et la conservation de Notre-Dame confirme que l'arrêté de péril sera levé en juillet. Il prévient que l'enveloppe record de 833 millions d'euros sera entièrement utilisée et répond à la polémique sur l'absence de participation de l'Etat à l'effort financier.

Challenges - Où en sommes-nous des travaux de sécurisation ? Peut-on dire que Notre-Dame est sauvée ?

Général Jean-Louis Georgelin - Nous arrivons à la fin de la phase de sécurisation, C’est une étape majeure car cette structure métallique qui surplombait les voûtes aurait pu s’effondrer pendant le démontage ou fragiliser l’édifice. Ces risques sont maintenant derrière nous. En outre, les quelques dizaines de capteurs installés aux endroits stratégiques confirment l’extrême solidité de l’édifice : les murs n’ont pas bougé. C’est une excellente nouvelle. Tant que tous les arcs boutants n’étaient pas cintrés, tant que nous n’avions pu analyser les voutes de près, il restait des doutes qui sont aujourd’hui écartés. L’arrêté de péril pourra donc être levé, par le préfet de police, dès cet été. La restauration pourra réellement commencer l’hiver prochain.

La crise sanitaire et le plomb ont-ils fait prendre du retard au chantier ? La cathédrale sera-t-elle toujours rendue au culte en 2024 ?

La prise en compte du plomb est très lourde. Elle influe sur les capacités d’accès au chantier (sas de sécurité, douches obligatoires) et sur les conditions de travail de l’ensemble des personnels (masque, combinaison). Nous n’échappons évidemment pas non plus à l’impact du Covid. Les entreprises qui travaillent sur le chantier ont calculé que l’ensemble des contraintes imposées par le protocole plomb leur faisait perdre jusqu’à 2 heures de travail par jour !

Enfin, Philippe Villeneuve, l’architecte en chef des monuments historiques, a rendu le 18 décembre ses études de diagnostic qui nous ont permis de bâtir la planification et de confirmer que nous rendrons bien la cathédrale au culte en 2024.

Tous les arbitrages sur la rénovation et la restauration ont-ils été rendus ? La cathédrale sera-t-elle restaurée à l’identique ?

Avec les architectes, nous avons proposé à la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture, le 9 juillet dernier, des parties de restauration à l’identiq[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi