Marchés français ouverture 5 h 17 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 585,93
    +343,72 (+1,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    29 521,03
    +658,26 (+2,28 %)
     
  • BTC-EUR

    30 444,90
    -140,32 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    722,17
    -12,98 (-1,77 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Généalogie: grâce aux confinements, les Français se passionnent pour leur passé

·2 min de lecture

Les reconfinements, liés à la pandémie de coronavirus, ont poussé les Français vers la quête de leurs origines. Si les clubs de généalogies perdent du terrain, les services en ligne gagnent de nombreux adeptes.

Plonger dans son passé pour se rassurer vers un avenir incertain ? Les Français ont profité des confinements cette année afin de se tourner vers la quête de leurs origines en ligne. "Historiquement la généalogie intéresse surtout les seniors car cela nécessite du temps résume Christophe Becker, directeur de Geneanet. Mais cette année on a constaté un rajeunissement des gens qui viennent faire des recherches généalogiques. D'autant que dans un cas sur deux, votre généalogie a été déjà été en partie réalisée."

La recherche des origines est le troisième loisir préférée des Français, après le bricolage et le jardinage, selon la Fédération française de généalogie (FFG). Pionnier du secteur, le site Geneanet, majoritairement gratuit, fait figure de mastodonte dans la généalogie en ligne. 1,3 million d'arbres en ligne peuplent ce site créée il y a près de 20 ans. 4,6 millions d'utilisateurs passent leur temps libre à piocher dans les archives disponibles, mises en ligne en grande partie par une communauté de passionnés. Le premier confinement a fait doubler la moyenne d'arbres créés chaque mois. Cette année, le site a gagné 800.000 nouveaux utilisateurs.

Cible seniors

Son principal concurrent, Filae, a augmenté son nombre d'abonnements premium de 30% au premier semestre. "La croissance a été dopée par les étapes de confinement affirme Toussaint Roze, PDG de cette société cotée qui a indexée l'intégralité de l'état civil français du XIXème siècle. L'intérêt est fort en France pour savoir d'où on vient et ce qu'on va transmettre. Souvent l'évènement déclencheur est un décès, quand les enfants quittent le foyer familial ou le départ en retraite."

Si Geneanet fonctionne principalement gratuitement, grâce à sa communauté, Filae a un modèle principalement payant. L'argent récolté sert à numériser le plus d'actes d'état civil possible. 300 millions d'actes ont déjà été digitalisées dans la base de données.

Arbre généalogique réalisé par le site Geneanet.

Livrets et photos de fa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi