La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    47 435,48
    -1 629,27 (-3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,29 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    -0,08 (-0,12 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,95 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,42 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Le géant de l'intérim Adecco rajeunit son offre face à la pénurie de personnel

·2 min de lecture

Formation aux métiers délaissés, centres d'apprentissages spécialisés, « CDI apprenant »... Le leader de l'intérim se mobilise contre le manque de main-d'œuvre pour répondre à sa clientèle. En ciblant les moins de 26 ans.

Le géant de l'intérim Adecco se veut aux côtés des jeunes pendant cette crise sanitaire sans fin. Dans le cadre du plan gouvernemental, « 1 jeune 1 solution », le numéro un du secteur a ainsi pris un engagement fort : recruter cette année 5 200 jeunes de moins de 26 ans, tous types de contrats confondus. Une promesse qui « symbolise » selon Alexandre Viros, président d'Adecco France depuis l'été 2020, « toutes les actions de son groupe pour booster l'emploi des jeunes avec des solutions innovantes qui sortent des sentiers battus ».

Sa dernière initiative est probablement celle qui se veut la plus ambitieuse Le principe est d'embaucher des jeunes, mais aussi des personnes en reconversion professionnelle pour les former sur quinze métiers en tension - aide-soignant, maçon, couvreur, conducteur de ligne de fabrication, conducteur d'engin de chantier, chargé de clientèle ban que-assurance, etc. - identifiés grâce à un logiciel maison, Adecco Analytics. « La grande innovation de ce programme est de prendre en charge les candidats, souvent des jeunes demandeurs d'emploi sans diplôme, dès le premier jour de leur contrat pour les former à nos frais pendant plusieurs mois », décrit Florence Oumerretane, qui pilote la mise en place du dispositif au sein du groupe Adecco. Le groupe table sur 15 000 embauches cette année, dont un tiers de jeunes, et davantage ces prochaines années.

« Flexisécurité à la française »

Réelle innovation sociale ou coup de com' bien senti ? Pour Roland Gomez, directeur général de Pro-man, l'un des rivaux d'Adecco en France, cela ne fait aucun doute : « C'est du marketing, tacle-t-il. En réalité, ce n'est rien d'autre qu'un CDI intérimaire renommé avec plus de formation. Cela n'a rien de révolutionnaire. » Il est vrai que le « CDI apprenant » s'appuie sur le socle juridique du CDI intérimaire créé en 2014 par les grands dirigeants du secteur, lassés d'être pris pour des pourvoyeurs de jobs précaires. Et Adecco en est devenu le plus grand consommateur [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi