Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 375,46
    -1 143,96 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Le géant de l'IA Nvidia dévoile une "superpuce" beaucoup plus performante

Une puce Nvidia photographiée le 23 février 2024 à Paris (JOEL SAGET)
Une puce Nvidia photographiée le 23 février 2024 à Paris (JOEL SAGET)

Le spécialiste américain des semi-conducteurs Nvidia a dévoilé lundi ses tout derniers modèles de puces électroniques destinés à accompagner la révolution de l'intelligence artificielle (IA), dont il cherche à consolider sa position de fournisseur crucial.

"Nous avons besoin de GPU plus grandes. Donc, mesdames et messieurs, je voudrais vous présenter une très, très grande GPU", a annoncé Jensen Huang, le patron du groupe, lors d'une conférence pour les développeurs.

Les GPU (Graphics processing unit) sont des puces disposant d'une capacité de calcul très supérieure à celle des microprocesseurs classiques (CPU).

PUBLICITÉ

"J'espère que vous réalisez que ce n'est pas un concert, c'est une conférence pour les développeurs", a plaisanté M. Huang, en montant sur la scène du SAP Center à San Jose (Californie), une salle de 18.000 places accueillant habituellement des matchs de hockey sur glace et des concerts.

L'événement, surnommé le "Woodstock de l'IA" par l'analyste de Wedbush, Dan Ives, est devenu un incontournable du calendrier des grands acteurs des nouvelles technologies du fait du rôle unique de Nvidia dans la révolution de l'IA qu'a connue le monde depuis l'apparition de ChatGPT fin 2022.

Les puissantes puces GPU de Nvidia, et ses logiciels, constituent l'un des principaux ingrédients de l'IA générative.

Ses rivaux, comme Intel et AMD, restent encore à la peine pour faire jeu égal avec la puissance et l'efficacité de son produit vedette, le H100, sorti en 2022.

Apple, Microsoft et Amazon ont également développé des puces en ayant l'IA à l'esprit mais ils sont, pour l'instant, contraints d'utiliser les produits de Nvidia pour pouvoir tenir leurs promesses en matière d'intelligence artificielle.

- Sommets boursiers -

Cette position de premier plan a propulsé l'action de Nvidia vers des sommets boursiers, avec environ +250% sur un an, et même +80% depuis début 2024.

Le groupe de Santa Clara est passé devant Amazon en matière de capitalisation boursière, arrivant juste derrière Microsoft et Apple.

Il a même franchi le 23 février le seuil symbolique de 2.000 milliards de dollars de valorisation, une altitude que seuls Microsoft, Apple et le pétrolier Saudi Aramco ont connue.

Mais Nvidia ne compte pas en rester là et a annoncé lundi la sortie d'un processeur encore plus puissant, accompagné d'un logiciel ad hoc, sur une plateforme baptisée "Blackwell". En hommage à David Blackwell, premier universitaire noir entré à l'Académie nationale des sciences.

Les GPU Blackwell doivent fournir pour l'IA des "superpuces", quatre fois plus rapides que celles de la génération précédente ayant servi à entraîner les modèles d'IA existants, selon Nvidia.

"Le taux de progression de l'informatique est démentiel", a commenté M. Huang, dont le groupe se consacrait à l'origine au graphisme de jeux vidéo.

Le groupe affirme par ailleurs que ses "superpuces" seront 25 fois plus performantes en matière d'efficacité énergétique.

Un élément prépondérant car l'IA est vivement critiquée du fait de sa très grosse gourmandise en électricité par rapport à des systèmes conventionnels.

Contrairement à ses rivaux Intel, Micron et Texas Instruments, Nvidia - tout comme AMD - ne fabrique pas ses propres semi-conducteurs mais fait appel à des sous-traitants, comme Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC).

Compte tenu des tensions géopolitiques entre Taïwan et la Chine continentale, ce pourrait être un point faible, et les Etats-Unis ont interdit à Nvidia de fournir ses puces les plus performantes à des entreprises chinoises.

- Gr00t -

Nvidia a annoncé lundi d'autres innovations dans le domaine de l'intelligence artificielle.

Le projet Gr00t -- dont le nom n'est pas inspiré d'un personnage des "Gardiens de la Galaxie", assure Nvidia -- est qualifié de "premier modèle au monde de fondation humaine".

Des robots équipés de Gr00t seront conçus pour comprendre ce que disent les gens et pour imiter leurs mouvements, pour apprendre de leur propre expérience sur la façon d'interagir avec le monde, explique Nvidia.

Les modèles "permettront au robot d'apprendre à partir de quelques démonstrations humaines afin qu'il puisse aider dans les taches quotidiennes et reproduire la gestuelle humaine, rien qu'en nous observant", poursuit le groupe.

Nvidia coopère avec Apple pour équiper d'IA le casque de réalité virtuelle de la firme à la pomme, Vision Pro, commercialisé depuis début février. Cette collaboration intervient au moment où Apple est sous pression pour prouver qu'il n'est pas devancé par Amazon, Google, Meta et OpenAI en matière d'IA.

De plus, Nvidia a dévoilé Earth-2 Cloud, une plateforme de prévisions du changement climatique en utilisant des simulations générées par de super-ordinateurs avec IA.

gc-arp/elm/ube