La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 916,66
    +1 197,80 (+4,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,07 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Les futurs avions Air Force One accusent un nouveau retard

·1 min de lecture

Boeing a demandé au gouvernement américain à renégocier le prix du contrat de deux exemplaires de l'avion présidentiel Air Force One et a prévenu qu'il aurait probablement un an de retard sur la livraison, a indiqué mardi une responsable du ministère de la Défense. Le constructeur s'est engagé en 2018 à fournir pour fin 2024 deux avions 747-8 prêts à transporter le locataire de la Maison Blanche pour 3,9 milliards de dollars (environ 3,2 milliards d'euros). Mais l'un de ses sous-traitants a fait faillite et la pandémie a affecté la production, ce qui avait déjà conduit Boeing à passer dans ses comptes une charge de 318 millions de dollars (261 millions d'euros) au premier trimestre.

Le groupe a déjà prévenu qu'il aurait probablement douze mois de retard sur le calendrier initial, a indiqué lors d'une audition parlementaire Darlene Costello, ministre adjointe en charge des acquisitions, des technologies et de la logistique de l'US Air Force.

À lire aussi — Joe Biden sera le premier président à utiliser le nouvel Air Force One, l'avion à 5,3Mds$

Les services du gouvernement sont actuellement en train d'évaluer s'il faut vraiment modifier le calendrier, a-t-elle souligné. Boeing a par ailleurs "soumis une lettre d'intention" pour demander une révision du prix du contrat, a ajouté Darlene Costello.

Elle était interrogée par un parlementaire démocrate, Joe Courtney, qui a estimé que ce retard et cette demande de révision du contrat étaient "une déception". "Nous pensions que pour une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 10 plus gros clients de l'armement français depuis dix ans
Les 10 entreprises qui déposent le plus de brevets en France, selon le palmarès 2020
L'Espagne accueille les touristes vaccinés du monde entier dès aujourd'hui
La France reste le pays d'Europe le plus attractif pour les investisseurs étrangers
Les différents types d'ordres que vous pouvez passer en Bourse pour acheter ou vendre des actions