Marchés français ouverture 7 h 56 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1946
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 325,42
    +763,98 (+2,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    767,68
    -26,65 (-3,36 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Fusion TF1/M6: les autorités attendues face au risque de monopole

·2 min de lecture

La fusion entre TF1 et M6 risque-t-elle de conduire à une situation de monopole, redoutée notamment sur le marché de la publicité?

Le débat est lancé, avec en ligne de mire l'analyse de l'Autorité de la concurrence qui scellera l'année prochaine le destin de ce nouveau géant de la télé. "On est mis devant le fait accompli", regrette auprès de l'AFP Jean-Luc Chetrit, directeur général de l'Union des marques qui représente les annonceurs.

Le projet de fusion annoncé lundi soir par Bouygues et Bertelsmann (via RTL Group) "consiste à faire émerger un acteur qui détiendra 75% de la publicité télévisuelle en France", explique-t-il en se basant sur des chiffres de l'institut Kantar Media.

Et selon lui, ce nouveau groupe serait en mesure de dicter les prix à l'achat de programmes et à la vente de publicités, tout en empêchant l'arrivée de nouveaux entrants : "ça n'est pas une bonne nouvelle, ni pour les marques, ni pour les producteurs", insiste M. Chetrit.

Lire aussi

Faire face aux Gafa

Sur un autre plan, l'application française de télévision sur internet Molotov, aux prises avec les chaines de télé, craint que les deux diffuseurs se coordonnent pour éviter toute concurrence sur le marché de la distribution. "Cette fusion comporte des risques vitaux pour tous les acteurs de l'audiovisuel", a-t-elle dénoncé mardi soir dans un communiqué.

Pourtant, des experts confirment que le secteur doit évoluer vers plus de concentration, seule issue pour résister à la pression grandissante des Google, Facebook et autres plateformes de streaming américaines (Netflix, Disney, Apple, Amazon). Les premiers dominent le marché publicitaire tandis que les seconds grappillent inlassablement des parts d'audience.

Ailleurs également, le marché du divertissement se consolide: annonce de la fusion de WarnerMedia avec Discovery, mais aussi absorption du studio MGM par Amazon évoqué mardi dans la presse américaine, ou précédemment rachat de Warner Bros par AT&T, d'Universal par Comcast, et de Paramount par ViacomCBS...

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles