La bourse est fermée

Fusion PSA-FCA: la famille Peugeot compte bien à terme renforcer sa part du capital

1 / 2

Fusion PSA-FCA: la famille Peugeot compte bien à terme renforcer sa part du capital

Le projet de fusion entre PSA et Fiat-Chrysler (FCA) est désormais bien lancé. Les deux groupes ont signé un accord pour créer le 4ème constructeur mondial (en volume). De quoi satisfaire Robert Peugeot, le PDG de FFP, holding actionnaire de référence de PSA, invité sur le plateau de Good Morning Business, ce vendredi. Il se félicite ainsi d'un "choix lucide" pour "mettre l'entreprise en position de gagner".  

Au-delà de la stratégie, les arcanes de l'accord concernent évidemment la répartition du capital de la future entité. Concrètement, la famille Agnelli (qui contrôle FCA) possédera 14% du capital tandis que les Peugeot n'auront que 6,1%. Mais l'accord signé entre les deux entreprises laisse la possibilité à la famille Peugeot d'acquérir en exclusivité 2,5% supplémentaires du nouveau groupe, moyennant une somme d'environ un milliard d'euros. "Si nous avons obtenu dans toutes les négociations la possibilité exclusive (…) de remonter au capital (…) c'est parce que nous avons bien tendu l'intention de nous en servir. Jusqu'à 2,5% ? On verra" explique Robert Peugeot.

Pas "un petit concours d'école primaire" avec les Italiens

S'agissant d'entreprises cotées, le patron de la holding Peugeot se garde néanmoins de "donner une guidance" [un objectif précis] d'autant plus que la famille dispose pour exercer cette possibilité d'un délai de sept ans à partir de la finalisation de la fusion, laquelle interviendra probablement d'ici un an....

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi