La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 322,39
    +59,02 (+0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 315,05
    +29,63 (+0,69 %)
     
  • Dow Jones

    33 274,15
    +415,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0847
    -0,0062 (-0,56 %)
     
  • Gold future

    1 987,00
    -10,70 (-0,54 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 321,45
    +414,60 (+1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    621,79
    +7,58 (+1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,70
    +1,33 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 628,84
    +106,44 (+0,69 %)
     
  • FTSE 100

    7 631,74
    +11,31 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    12 221,91
    +208,43 (+1,74 %)
     
  • S&P 500

    4 109,31
    +58,48 (+1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    28 041,48
    +258,55 (+0,93 %)
     
  • HANG SENG

    20 400,11
    +90,98 (+0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,2332
    -0,0058 (-0,47 %)
     

Fusion nucléaire, déchets recyclés: la France avance ses pions dans le nucléaire du futur

Soulaines-Dhuys

Relancer le nucléaire. Neutrons rapides, sels fondus, fusion nucléaire: des alternatives existent pour rendre l'énergie atomique plus verte et plus sûre. Mais elles nécessitent un effort de R&D très long et coûteux pour un résultat incertain. Cet article vous est proposé en partenariat avec la rédaction de Sciences et Avenir, qui consacre son numéro de mars à la fusion nucléaire.

Un come-back spectaculaire. Le nucléaire doit son retour en grâce au cœur de la politique énergétique française à un atout incontesté: face à l'urgence de la lutte contre le réchauffement climatique, alors que la France s'est engagée à arriver à la neutralité carbone d'ici à 2050, il fournit une électricité décarbonée. Sur l'ensemble du cycle, de l'extraction de l'uranium jusqu'au stockage des déchets, l'énergie atomique émet moins de gaz de serre que l'éolien, et bien moins que d'autres énergies renouvelables comme l'hydraulique et le solaire.

Pour autant, le nucléaire ne saurait prétendre être une énergie propre. Son utilisation est dangereuse, avec le risque de catastrophes comme celles de Tchernobyl et Fukushima.

Lire aussiNucléaire : ne pas oublier le devoir primordial de protéger la sécurité publique

Et il produit quantité de déchets radioactifs pour des millénaires. Ces problèmes majeurs pourraient-ils être résolus par des avancées technologiques? Les physiciens planchent depuis soixante ans sur divers procédés mais la recherche demande un temps très long. Il faut des milliards d'euros pour les tests en grandeur réelle et le complexe passage à l'industrialisation réserve toujours des mauvaises surprises. Peu de pays ont su rester constants dans l'effort (la Russie, la Chine, plus ou moins les Etats-Unis)… et pas toujours la France, pourtant patrie de l'atome.

Des déchets à recycler

Aujourd'hui, toutes les centrales dans le monde sont basées sur la fission nucléaire. Le principe: une réaction est obtenue en cassant des noyaux d'atomes lourds de combustible (généralement de l'uranium) qui libèrent des neutrons et de la chaleur; ces neutrons provoquent à leur tour des fissions, entretenant une réaction en chaîne produisant toujours plus de chaleur, convertie en électricité; mais ce processus doit être étroitement contrôlé sous menace d'exploser.

Une technologie américaine s'est imposée en France et largement sur la planète: les réacteurs à eau pressurisée (REP)[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi