Publicité
Marchés français ouverture 1 h 5 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 404,13
    +301,69 (+0,79 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 900,45
    -35,67 (-0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 262,13
    -608,20 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,60
    -20,56 (-1,48 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Fusillades à Nîmes: pour Gérald Darmanin, Fayed est "une victime collatérale de la consommation de drogues"

LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

"Une victime collatérale de la consommation de drogue". C'est ce que soutient Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, au sujet du petit Fayed, 10 ans, tué ce lundi lors d'une fusillade en lien avec le trafic de drogue ce lundi à Nîmes (Gard), dans le quartier de Pissevin.

"S'il n'y avait pas de consommation, il n'y aurait pas d'offre"

"Le trafic de drogue a des conséquences" souligne le patron de la place Beauvau, invité de RTL, qui cite à ce titre des "assassinats", "du proxénétisme" ou encore "le financement du terrorisme".

"S'il n'y avait pas de consommation, pas de consommateurs, il n'y aurait pas d'offre, donc il n'y aurait pas de trafiquants de drogue", pointe encore Gérald Darmanin.

PUBLICITÉ

Le ministre est attendu à Nîmes ce vendredi matin pour annoncer des renforts policiers, au lendemain de la mort d'un homme de 18 ans dans la nuit de mercredi à jeudi, sur un point de deal, toujours dans le quartier de Pissevin. Il avait déjà annoncé ce jeudi le déploiement du Raid ainsi que celui d'une unité de CRS supplémentaire.

Gérald Darmanin a indiqué que des interpellations avaient déjà eu lieu et a annoncé l'envoi de "quinze officiers de police judiciaire supplémentaires dès hier (jeudi) à Nîmes parce que les crimes ne peuvent pas rester impunis". Le ministre de l'Intérieur a précisé que ce déploiement visait à "montrer que c'est l'autorité de l'État qui l'emporte, pas l'autorité des dealers".

Article original publié sur BFMTV.com