Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 882,02
    +106,64 (+0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0650
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 410,00
    +12,00 (+0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 387,83
    +1 298,60 (+2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,04
    +71,42 (+5,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,00
    +0,27 (+0,33 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 270,49
    -331,01 (-2,12 %)
     
  • S&P 500

    4 960,80
    -50,32 (-1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2368
    -0,0071 (-0,57 %)
     

Fusillade près de la frontière luxembourgeoise, 5 blessés dont 3 graves

© Sébastien BOZON

Cinq personnes ont été blessées par balles dont trois gravement samedi à Villerupt, petite ville proche de la frontière luxembourgeoise hantée par le trafic de drogue, par un tireur qui a été identifié, a-t-on appris auprès des autorités.

En début de soirée, un homme encagoulé a ouvert le feu dans cette commune de Meurthe-et-Moselle avant de prendre la fuite à bord d'un véhicule.

"Il y a cinq victimes, quatre hommes et une femme. Trois personnes sont grièvement atteintes, avec deux pronostics vitaux engagés. Parmi les blessés, il y a une personne mineure, et le plus âgé est un trentenaire", a déclaré à l'AFP la procureure de la République de Val-de-Briey, Catherine Galen.

"De nombreux tirs sur place"

"Il y a un tireur identifié, qui a procédé à de nombreux tirs sur place, de nombreuses douilles ont été retrouvées", a-t-elle ajouté, sans préciser la nature de l'arme à feu utilisée, "en cours d'identification".

PUBLICITÉ

Un périmètre de sécurité a été dressé au pied d'un immeuble de six étages. Au sol, quelques traces de sang sont visibles, tandis que la police scientifique prélevait encore en fin de soirée des éléments de preuve, placés dans des enveloppes en kraft. Des canettes ou encore une chaise de camping ont ainsi été récupérés, a constaté un journaliste de l'AFP.

Une enquête de flagrance a été ouverte, confiée à la DTPJ de Metz (Direction territoriale de la police judiciaire, anciennement DRPJ). Le parquet de Val-de-Briey, non compétent pour ce type de faits, devrait se ...


Lire la suite sur ParisMatch