Marchés français ouverture 8 h 39 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0094
    -0,0086 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 138,77
    -132,50 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,74
    +1,01 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Les fusées de l’allemand Isar Aerospace décolleront de Kourou en 2024

Isar Aerospace

La start-up allemande, qui développe le mini-lanceur Spectrum, a été sélectionnée par le CNES comme premier utilisateur privé du centre spatial guyanais de Kourou. Premiers lancements prévus en 2024.

Où s’arrêtera la ? Après avoir levé plus de 180 millions de dollars depuis 2018, décroché un contrat de lancements avec Airbus Defence & Space, et remporté plusieurs compétitions européennes (auprès de la Commission, de l’ESA et de l’agence spatiale allemande DLR), le champion bavarois franchit une nouvelle étape décisive. La start-up d’Ottobrunn (Bavière) a été sélectionnée par le CNES, l’agence spatiale française, pour devenir le premier acteur privé à lancer ses fusées depuis le centre spatial guyanais (CSG) de Kourou. L’accord, , est définitivement signé. Le lanceur Spectrum rejoindra ainsi, dès 2024, Ariane 6, dont le premier vol est prévu en 2023, et les petits lanceurs Vega et Vega-C.

Cette sélection va permettre à Isar Aerospace de disposer de deux pas de tirs, comme SpaceX pour son Falcon 9 (Cap Canaveral en Floride, et Vandenberg en Californie). La start-up avait déjà signé, en 2021, un accord avec la Norvège pour installer un pas de tir au sein du centre spatial d’Andoya. Kourou lui permet de doubler la mise. "Les deux pas de tirs d’Andoya et de Kourou, très complémentaires, nous permettront de couvrir toutes les demandes de lancements en orbite basse, explique Alexandre Dalloneau, vice-président en charge des lancements chez Isar, et ancien d’Arianespace. A terme, nous visons une vingtaine de lancements par an, dont dix en Norvège et dix en Guyane."

Lancements depuis le pas de tir de Diamant

Le calendrier est serré. Isar Aerospace (250 salariés) prévoit un premier vol de son lanceur Spectrum en 2023, depuis la Norvège. "Nous souhaitons atteindre cet objectif, car la compétition est féroce", indique Alexandre Dalloneau. Le premier tir de Kourou aurait lieu, lui, au premier semestre 2024, soit dans moins de deux ans. La start-up allemande lancera ses fusées depuis l’ancien pas de tir des fusées françaises Diamant, abandonné depuis 1975 mais en cours de réhabilitation par le CNES. Ce dernier sera une sorte de hub pour les projets européens de micro et mini-[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles