Marchés français ouverture 1 h 16 min
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • Nikkei 225

    26 533,53
    +105,88 (+0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0410
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    19 906,83
    +8,06 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    29 234,57
    +528,62 (+1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    682,96
    +1,85 (+0,27 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     

Une fuate de frappe et 34 millions en cryptos disparaissent

La boulette. | Tim Gouw via Unsplash

L'erreur de copier-coller la plus chère de l'histoire.

Pas un jour ne passe sans que des millions en cryptomonnaies ne s'évanouissent dans la nature. Arnaques, hackers, mots de passe perdus... Les causes peuvent être variées, mais nous tenons peut-être cette fois la plus stupide: des dizaines de millions ont été rendus inaccessibles après une faute de frappe.

Tout commence pourtant avec une tentative de prouver que les cryptos peuvent être un système digne de confiance. Depuis le mois de mars 2022, une affaire secoue l'une des cryptomonnaies concurrentes d'Ethereum, Juno. En cause, une «whale», un utilisateur détenteur d'un très grand nombre de tokens, accusé d'avoir manipulé le marché afin de faire gonfler son portefeuille.

Dans une grande première pour une cryptomonnaie, les utilisateurs de Juno ont pris part à un vote afin de déterminer s'il fallait ou non confisquer ses tokens à cet utilisateur, un Japonais nommé Takumi Asano. En avril, le «oui» a finalement remporté le scrutin.

Andrea Di Michele, un développeur de Juno, explique à CNET avoir envoyé à un programmeur l'adresse du portefeuille (une suite de chiffres et de lettres) où déposer les 36 millions de dollars (34 millions d'euros) de Takumi Asano en attendant que la communauté décide qu'en faire, ainsi que son «hashcode», une empreinte numérique.

Pas de chance: la chaîne de caractères générée par le hachage cryptographique ressemble à s'y méprendre à une adresse.

Mauvaise vitrine

Ce qui devait arriver arriva, et le programmeur chargé du transfert a par accident copié puis collé le hash à la place de l'adresse, envoyant ainsi tous les tokens vers un portefeuille qui n'appartient à personne. Il est d'ailleurs toujours possible d'aller voir les millions de dollars qui attendent sagement sur...

Lire la suite sur korii.

VIDÉO - La Centrafrique adopte le bitcoin comme monnaie légale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles