Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 158,51
    +404,76 (+1,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0911
    +0,0042 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    2 418,80
    -3,10 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 951,39
    +322,88 (+0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 215,23
    +16,66 (+1,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,20
    -0,42 (-0,51 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 479,02
    +195,61 (+1,07 %)
     
  • S&P 500

    5 640,15
    +55,61 (+1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2988
    +0,0074 (+0,57 %)
     

La frontière de la France change à Saint-Martin, voici pourquoi

Saint-Martin au nord et Sint Maarten au sud, ont clarifié leur frontière à Oyster Pond (point bleu).
Saint-Martin au nord et Sint Maarten au sud, ont clarifié leur frontière à Oyster Pond (point bleu).

POLITIQUE - C’est l’histoire de quelques mètres. Gérald Darmanin est ce vendredi 26 mai à Saint-Martin, dans les Antilles, pour signer un accord fixant le tracé de la frontière entre les parties française et néerlandaise de l’île, objet de contestation à son extrémité orientale.

L’île de Saint-Martin est divisée en deux, avec au nord une collectivité d’outre-mer française et au sud un État dépendant du royaume des Pays-Bas, Sint Maarten. Rien ne matérialise cependant la frontière.

Saint Martin, au nord, et Sint Maarten, au sud
Saint Martin, au nord, et Sint Maarten, au sud

L’accord signé vendredi après-midi avec la Première ministre de Sint Maarteen est censé clarifier la séparation à Oyster Pond, sur la côte est de l’île.

Conflit territorial

La marina de ce port de plaisance faisait l’objet d’un différend de souveraineté en raison de l’imprécision à cet endroit du tracé de la frontière lié au traité de Concordia, signé en 1648 entre Français et Hollandais après le départ des Espagnols.

PUBLICITÉ

Malgré la création fin 2017 d’un comité de pilotage franco-néerlandais pour coordonner les efforts de reconstruction après le passage de l’ouragan Irma, des désaccords ont persisté sur la gestion de la baie.

La frontière traversera désormais « le milieu de l’étang, donnant ainsi une part égale de l’eau aux deux côtés », s’est réjouie la Première ministre de Sint Maarten, Silveria Jacobs.

L’accord « permettra de définir de manière précise et claire notre frontière » tout « en préservant la libre circulation établie par le traité de Concordia », s’est aussi félicité le président de la collectivité de Saint-Martin, Louis Mussington.

Darmanin aussi attendu à Saint-Barthélemy

La résolution de ce conflit territorial « ouvrira la voie à une relance économique et urbanistique tant attendue » par les habitants de ce territoire au taux de pauvreté élevé, a-t-il estimé dans un communiqué.

Gérald Darmanin profitera de son séjour à Saint-Martin pour échanger samedi matin avec policiers et gendarmes sur les questions de sécurité, alors que la circulation des armes à feu dans l’île préoccupe les autorités.

Puis il posera la première pierre de la future Cité administrative et judiciaire de Saint-Martin. Le ministre de l’Intérieur prendra ensuite la direction de Saint-Barthélemy, où il échangera avec le président du conseil territorial, Xavier Lédée, et dînera avec les acteurs économiques.

Dimanche, une rencontre est prévue avec les forces de sécurité, avant une opération de contrôle environnemental dans une réserve naturelle de la petite île.

À voir également sur Le Huffpost :

Contre l’absentéisme, Pap Ndiaye veut changer la date des derniers conseils de classe

À l’AG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné répond aux « grincheux »