La bourse ferme dans 5 h 18 min
  • CAC 40

    6 661,04
    -8,81 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 167,87
    +1,04 (+0,02 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1631
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 779,30
    +8,80 (+0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    55 048,86
    +1 145,19 (+2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,54
    +20,19 (+1,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,25
    -0,71 (-0,86 %)
     
  • DAX

    15 529,84
    +14,01 (+0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 215,04
    -2,49 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3761
    -0,0032 (-0,24 %)
     

Free quitte la Bourse après 17 années de cote

·1 min de lecture

Dix-sept ans après son introduction en Bourse, après Altice Europe, Iliad/Free s'apprête à son tour à quitter la cote, illustrant la difficulté pour les groupes des télécoms à être valorisés correctement, selon des experts. "Il y a peu de croissance à attendre" côté chiffre d'affaires et "l'horizon d'une baisse des dépenses d'investissements ne cesse de reculer", résume — sous couvert d'anonymat — un analyste du secteur, pour expliquer ce relatif désamour des investisseurs pour ces entreprises autrefois prisées.

Iliad, maison mère de l'opérateur Free, avait fait ses débuts en Bourse en 2004, à 16,30 euros par titre. Depuis, l'ancien trublion des télécoms, dont la renommée a bondi après le lancement en 2002 de la Freebox et son triple usage (internet, télévision, téléphonie), a connu un parcours erratique sur les marchés. Il a ainsi d'abord vécu une histoire heureuse, avec un titre grimpant de manière plus ou moins régulière jusqu'à 247,40 euros en 2014, avant de redescendre jusqu'à 74,20 euros en 2019 puis de remonter, mais sans retrouver ses sommets passés.

À lire aussi — Free veut bouleverser les forfaits mobiles avec smartphone inclus

Convaincu de la sous-valorisation de son entreprise, le milliardaire français, fondateur et actionnaire majoritaire d'Iliad, Xavier Niel, a proposé une prime de 61% pour convaincre ses actionnaires de lui céder leurs actions, afin de mettre un terme à l'aventure boursière de son groupe. Son offre se termine vendredi 24 septembre au soir.

Iliad, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

On vous décrypte 10 noms de code utilisés par Amazon pour ses projets secrets
Twitter va proposer de rémunérer des profils en bitcoins
Elon Musk estime que le dogecoin pourrait être un moyen de paiement si les frais étaient moins élevés
La Commission européenne projette d'imposer un chargeur universel pour les smartphones
Covid-19 : les femmes enceintes transmettent les anticorps à leur bébé après un vaccin ou une infection

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles