La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 072,68
    -127,99 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    13 898,80
    -153,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    45 628,88
    -724,79 (-1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 245,26
    -53,70 (-4,13 %)
     
  • S&P 500

    4 163,83
    -21,64 (-0,52 %)
     

Free Pro: Xavier Niel vient titiller Orange dans le B2B

·2 min de lecture

Le trublion des télécoms a dévoilé ce mardi 23 mars son offre à destination des entreprises, baptisée Free Pro. Le marché B2B des télécoms est pour l'instant largement occupé par Orange.

L'opérateur télécoms Free a dévoilé ce mardi 23 mars son offre commerciale à destination des entreprises ("B2B"), annonce plusieurs fois décalée à cause de la crise sanitaire, avec l'ambition de "révolutionner" un marché largement dominé par Orange. Via la marque "Free Pro", la filiale du groupe Iliad entend adresser son offre fixe et mobile à l'ensemble du marché entreprises, à savoir "les grands groupes, les collectivités locales, mais aussi les TPE, les PME".

Des concurrents hostiles

"Pour mettre en oeuvre cette offre ce n'était pas facile, nos concurrents ne voulaient pas que l'on vienne sur ce marché. On doit faire peur", a lancé Xavier Niel, patron et fondateur d'Iliad, lors d'une conférence de presse. "On arrive sur ce marché comme on est arrivé sur les autres marchés, pour le transformer, le faire évoluer, et permettre la +digitalisation+ des entreprises françaises", a-t-il ajouté. Dans le marché français des télécoms en entreprises, évalué entre 9 et 10 milliards d'euros par les acteurs, Orange est ultra-dominant avec une part de marché estimée à 70%. Il devance SFR et Bouygues Telecom.

Un marché faiblement concurrentiel

Dans sa feuille de route dévoilée fin janvier, Laure de La Raudière, , avait déclaré qu'elle aurait "une attention particulière pour le marché entreprise, faiblement concurrentiel aujourd'hui, ce qui conduit les PME à être faiblement fibrées en France". "Or la numérisation des PME est un objectif prioritaire pour la France, et porté par le gouvernement", avait-elle encore déploré. Malgré le poids dominant d'Orange, SFR, Bouygues Telecom, et Free ont multiplié les acquisitions pour essayer de se tailler une part dans ce segment stratégique et profitable.

Iliad avait fait en 2019 l'acquisition de Jaguar Network, opérateur spécialisé dans le marché télécoms "B2B". Son objectif est d'atteindre une part de marché "d'environ 4% à 5%" d'ici 2024, avec un chiffre d'affaires compris entre 400 millions et 500 millions d'euros.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi