Publicité
La bourse ferme dans 8 h 27 min
  • CAC 40

    7 435,99
    +49,00 (+0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 483,26
    +30,49 (+0,68 %)
     
  • Dow Jones

    36 054,43
    -70,17 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0782
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    2 045,90
    -2,00 (-0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    40 729,29
    +177,30 (+0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    895,50
    +652,82 (+269,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,94
    +0,56 (+0,81 %)
     
  • DAX

    16 656,44
    +123,34 (+0,75 %)
     
  • FTSE 100

    7 515,38
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 146,71
    -83,19 (-0,58 %)
     
  • S&P 500

    4 549,34
    -17,84 (-0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    32 858,31
    -587,59 (-1,76 %)
     
  • HANG SENG

    16 368,87
    -94,39 (-0,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2582
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Fraude : les cagnottes en ligne bientôt plus strictement encadrées

Cagnotte
Cagnotte

Une nouveauté juridique qui permettra d'éviter l'apparition de cagnottes frauduleuses ? En 2019, la cellule de lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme Tracfin a milité pour l'intégration des cagnottes au dispositif de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Car, comme le soulignait la fédération professionnelle Financement participatif France en 2020 en mettant en garde face aux arnaques sur les plateformes de dons, « les sites de cagnottes en ligne ne relèvent pas du secteur du financement participatif ».

Fin 2020, c'est au tour de la sénatrice centriste Nathalie Goulet de pointer ce manque dans une question écrite transmise à Bercy. Réponse du ministère de l'Economie : de fait, de nombreuses cagnottes ont déjà sollicité le statut d'intermédiaire en financement participatif (IFP), sans y être obligées. C'est par exemple le cas de Leetchi, qui a déjà un statut IFP. Second argument de Bercy dans sa réponse : les cagnottes « sont dans l'obligation légale de faire appel pour l'encaissement des fonds collectés pour compte de tiers à un prestataire de services de paiement (PSP) ». Or les PSP sont soumis au contrôle du gendarme bancaire, l'ACPR (1). « Dès lors, les fonds qui transitent sur ces cagnottes sont systématiquement contrôlés au moment de l'encaissement des fonds », coupait Bercy dans cette réponse écrite publiée en mai 2021. Mais Bercy reconnaissait alors que « l'entrée en vigueur prochaine » d'un règlement européen pourrait être l'occasion de jauger la pertinance d'inclure ces cagnottes en ligne dans le panel des établissements surveillés de près.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts locaux 2022 : ce qui vous attend pour la taxe foncière et la toute dernière taxe d'habitation
- Effacement tarifaire : l'offre Tempo d'EDF permet-elle de baisser votre facture d'électricité ?
- DPE, amiante, plomb, DDT... Les diagnostiqueurs immobiliers sont trop flous sur leurs tarifs