Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0941
    +0,0038 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 062,92
    -476,55 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 339,27
    -3,06 (-0,23 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

Fraude à la carte bancaire, quels sont vos recours ?

Vincent/Adobe Stock

Si la carte bancaire est aujourd’hui le moyen de paiement préféré des Français, elle est aussi l’outil le plus utilisé par les malfaiteurs. Plus de 3,8 millions de cas de fraude à la carte bancaire pour près de 256 millions d’euros ont ainsi été enregistrés au premier semestre 2023 par la Banque de France, rapporte TF1. Mais que faire lorsque l’on a, malheureusement, été victime de ce type d’escroquerie ? Si vous découvrez sur votre compte bancaire des retraits, des règlements ou des virements d’argent dont vous n’êtes pas l’auteur, la première démarche à effectuer est de faire opposition pour bloquer votre carte bancaire et ainsi empêcher d’éventuels nouveaux achats par les escrocs.

Pour cela, il suffit de contacter votre banque en ligne ou bien d’appeler le service interbancaire d'opposition au 0 892 705 705. Vous pouvez également bien entendu vous rendre directement dans une agence pour réaliser cette démarche. Certaines banques proposent un service de blocage temporaire et le client peut faire opposition même s’il n’est pas sûr d’avoir été victime d’une fraude. En cas d’erreur, la carte pourra être réactivée.

En outre, afin de sécuriser davantage les achats en ligne, les banques proposent aujourd’hui des e-cartes bleues ainsi que le cryptogramme dynamique. Ces dispositifs permettent de créer un code de sécurité à trois chiffres temporaire et donc de protéger sa carte contre des dépenses répétées. Par ailleurs, le système de rétrofacturation ou «chargeback» proposé par certains (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôts : les gagnants et les perdants de la «révolution fiscale» du Nouveau Front populaire
Impôt : connaissez-vous la courbe de Laffer qui a fait «bugger» Marine Tondelier ?
ETF actifs : quels sont les avantages de ce nouveau placement ?
Arnaque à la carte bancaire : un retraité perd 70 000 euros
Après la victoire du Nouveau Front populaire, le retour d’un ISF à 15 milliards d’euros ?