La bourse est fermée

Ce que cache l'intox de la Russie en Syrie

La Russie, qui affirme que la défense anti-aérienne syrienne a intercepté samedi 71 des 103 missiles occidentaux, a été démentie par la France et par de très nombreux experts. Une intox qui s'explique notamment par la volonté de Moscou de prouver au monde entier l'efficacité de ses systèmes anti-missile, en lice pour remporter plusieurs gros contrats à l'export.

Bataille de chiffres. dans la nuit de vendredi à samedi, la Russie n'a pas tardé à faire valoir l'efficacité de son système de défense anti-missile utilisé par Damas. Moscou a ainsi affirmé samedi que la défense anti-aérienne syrienne était parvenue à intercepter 71 des 103 missiles de croisière lancés par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne. "Cela témoigne de la grande efficacité de ces systèmes et de l'excellente formation du personnel militaire syrien formé par nos spécialistes", s'est félicité à ce propos le général russe Sergueï Roudskoï lors d'une conférence de presse.

"L’armée de l’air syrienne n’est pas du tout intervenue"

Seulement ces déclarations ont été rapidement contredites par une myriade d'experts et par la France. "Tous les missiles tirés par la France et sans doute par nos alliés ont atteint leur cible", a réagi lors d'un point presse le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, soulignant que "l’efficacité de la défense sol-air syrienne a été très faible, voire moins que cela", sans pour autant apporter des images pour appuyer son propos. "L’armée de l’air syrienne n’est pas du tout intervenue et est restée sur les bases notamment où les Rus[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Frappes en Syrie: Wauquiez s'oppose à Macron et dénonce la "stratégie" occidentaleAttaques en Syrie: Parly confirme que Moscou n'a pas activé son système anti-missileFrappes en Syrie : quel a été le rôle de la France?Frappes alliées en Syrie: réalité, contradictions et idées reçuesLe MdCN, le nouveau missile français qui change tout