La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 411,31
    -193,78 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Le francophile prince Al-Walid revient en grâce en Arabie saoudite

CHRISTOPHE ENA / POOL / AFP

Placé en détention, en 2017, par son cousin Mohammed ben Salmane, le milliardaire a notamment vendu, pour 1,5 milliard de dollars, 16,87% de son groupe (Kingdom Holding Company) au fonds souverain d'Arabie saoudite.

Nouvel allié d'Elon Musk, à qui il a apporté, début mai, les 1,9 milliard de dollars qu'il possède dans Twitter , le prince saoudien Al-Walid revient également en grâce dans son pays. , par son cousin Mohammed ben Salmane, homme fort du royaume, l'homme d'affaires , 16,87% de son groupe (Kingdom Holding Company) au fonds souverain d'Arabie saoudite. "C'est une très belle affaire pour Al-Walid, observe un familier du pays. Cela montre surtout que ses rapports avec MBS se sont améliorés et que le royaume ne lui mettra pas de bâtons dans les roues." Libéré en janvier 2018, le milliardaire avait depuis répété les gestes d'allégeance en faveur du prince héritier, notamment en affichant son soutien à la politique de diversification économique, Vision 2030, .

Al-Walid tient au George V

Selon nos informations, le francophile Al-Walid qui détient notamment 6% d'AccorHotels et a investi aux côtés de Bpifrance dans le fonds français de capital-risque Five Capital, a refusé ces derniers mois une offre de deux milliards de dollars du fonds sud-coréen, Korea Investment Corporation, qui souhaitait racheter au Saoudien le luxueux hôtel parisien George V qu'il détient depuis 1996. "Le prince est vraiment très attaché à la France et ne cesse de clamer son amour pour Emmanuel Macron qu'il surnomme 'le Kennedy de l'Europe'", confie un de ses proches. En revanche, le sexagénaire, qui entretient les meilleures relations avec l'ambassadeur français à Riyad, Ludovic Pouille, et le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, n'est pas candidat au rachat de l'Olympique de Marseille contrairement à une rumeur insistante.

, l'un des conseillers du Saoudien, le banquier d’affaires Kacy Grine s'était renseigné auprès de l'entourage de Franck McCourt, propriétaire de l'OM, afin de savoir si le milliardaire américain était vendeur. Sans que les discussions n'aillent plus loin. Par ailleurs, Al-Walid a notamment bénéficié en 2019 de la vente de Careem. Cette société de voitures de tourisme [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles