La bourse ferme dans 5 h 45 min
  • CAC 40

    5 790,35
    +87,13 (+1,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 689,30
    +52,86 (+1,45 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2057
    -0,0031 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 744,00
    +15,20 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    39 267,80
    +1 467,29 (+3,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    949,84
    +16,71 (+1,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,31
    +0,81 (+1,32 %)
     
  • DAX

    13 945,32
    +159,03 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    6 587,39
    +103,96 (+1,60 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3962
    +0,0039 (+0,28 %)
     

Francis Lalanne dans TPMP : faux départs, destitution d'Emmanuel Macron… L'intervention surréaliste du chanteur

·1 min de lecture

Un échange compliqué... Suite à la polémique qu'a engendré la publication de sa tribune appelant à "mettre fin à l'exercice du mandat de l'actuel président de la République", Francis Lalanne a accepté de s'expliquer sur le plateau de Touche pas à mon poste. En colère contre Emmanuel Macron, le chanteur a ainsi expliqué : "J'ai appelé à la destitution du président de la République et surtout j'ai lancé un appel à la représentation nationale (...) Je pense qu'on est pas 60 millions de procureurs, on est 60 millions de prisonniers de ce monsieur. Je pense que ce monsieur en ce moment... Il m'inquiète énormément. Je pense qu'il n'est pas tout à fait maître de ce qu'il dit, de ce qu'il fait. Ce qui est grave en ce moment, c'est que nous ne sommes plus dans un État de droit."

Alors que les chroniqueurs ont été nombreux à lui faire remarquer que les autres pays faisaient face de la même manière à la crise, Francis Lalanne a d'abord indiqué : "Je me fiche du monde entier, je parle de la France là. En France, je dis que le président, depuis le début, a menti aux Français. Il a d'abord minimisé la crise, ensuite, il a fait retirer des médicaments dont il savait très bien qui pouvaient soigner les Français, il a empêché les médecins de prescrire des traitements précoces et il a constitué une fausse-cellule scientifique dans laquelle il y avait des gens qui sont intéressés. Donc, il y avait des conflits d'intérêts qui rendent suspectes les (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mylène Farmer : ce projet loin de la chanson qu'elle n'arrive pas à monter
Patrick Poivre d'Arvor : sa bouleversante photo avec sa fille Solenn, morte d'anorexie
Le rappeur 6 Dogs est mort à l'âge de 21 ans
Yohann Malory accusé d'agressions sexuelles : le parolier de Johnny Hallyday et Jenifer sort du silence
L'Incroyable Famille Kardashian : pourquoi l'émission aurait pu ne jamais exister