Publicité
Marchés français ouverture 4 h 13 min
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 697,14
    -23,33 (-0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 975,40
    -137,23 (-0,76 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 176,68
    -989,09 (-1,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 420,01
    +7,06 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     

La franchise médicale pourrait doubler : les nouvelles mesures pour faire des économies sur la santé

Cette démarche vise à garantir le financement de la Sécurité sociale tout en réalisant des économies, conformément aux préoccupations budgétaires. Depuis quelques mois, l'idée de hausser les franchises médicales a été évoquée à plusieurs reprises (source 1). Le gouvernement considère que la quasi-gratuité des médicaments pourrait entraîner une "déresponsabilisation des patients". La Première ministre, Elisabeth Borne, a également confirmé que cette augmentation était une option sérieuse pour les économies budgétaires de 2024.

La franchise médicale, qui n'a pas été modifiée depuis sa création en 2008, est actuellement fixée à 50 centimes par boîte de médicaments ou acte paramédical. Elle peut également atteindre deux euros pour les transports sanitaires, avec un plafond de 50 euros par an et par assuré. Cependant, le gouvernement envisage de doubler cette franchise, la portant ainsi à 1 euro par acte ou boîte de médicaments. De plus, la franchise pourrait être élargie aux dispositifs médicaux jusque-là exemptés, tels que les pansements et les béquilles. Malgré ces propositions, la franchise de deux euros pour les transports sanitaires resterait inchangée.

Le ministère des Finances estime que ces mesures pourraient générer des économies substantielles, allant jusqu'à plusieurs centaines de millions d'euros voire 1,5 milliard si les plafonds sont relevés. Néanmoins, ce projet suscite des...

Lire la suite