La bourse est fermée

Franchise : le carton du réseau de Stéphane Plaza

Tout commence en 2005. Stéphane Plaza, alors agent immobilier, est repéré lors d’un casting sauvage organisé par Réservoir Prod (appartenant aujourd’hui à Lagardère Studios) lors d’un salon de l’immobilier. Il débute l’aventure du petit écran avec deux émissions : Recherche appartement ou maison et Maison à vendre, sur M6. L’audience est au rendez-vous. Dix ans plus tard, il inaugure, à Paris, une agence pilote de ce que sera son futur réseau : écrans plats et verrières, carreaux de ciment et fauteuils club, les clients retrouvent l’«esprit loft» des émissions télé. Pour lancer Stéphane Plaza Immobilier (SPI, 11,3 millions de chiffre d’affaires en 2018), dont il détient 25,5% des parts, il est soutenu par la chaîne (49%) et s’entoure de deux grands manitous de l’immobilier, les créateurs de Laforêt Immobilier : Bernard de Crémiers (décédé l’an dernier) et Patrick-Michel Khider, devenu président.

A raison de deux ouvertures par semaine, le réseau, qui se développe en franchise depuis 2016, compte aujourd’hui près de 500 agences et tutoie le top 5 du secteur. Les clés du succès sont là : notoriété de la marque, puissance de frappe médiatique et savoir-faire du trio de tête. Mais SPI ne se contente pas de vendre une simple image. «Le côté médiatique peut paraître attrape-nigaud. Mais, quand on creuse, on s’aperçoit que le réseau est bien ficelé», note Pierre Fleury. Pour le dirigeant de PFmarketing, un cabinet de conseil sur la franchise, ce réseau «sexy et amusant qui sortait des sentiers battus» arrivait à point nommé pour renouveler le secteur. «Il a su changer la vision que les Français avaient de l’immobilier et des agents», renchérit Gilles Charron, le directeur commercial de SPI. De plus, «il y a un lien affectif avec la personne elle-même», reprend Pierre Fleury.

>> A lire aussi - Immobilier : les prix vont-ils repartir à la baisse ?

Ancien franchisé d’un autre réseau, Fabrice Gutton fait partie des nombreux entrepreneurs qui ont rejoint le réseau. A Garches (Hauts-de-

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces secteurs dans lesquels les salariés pourraient être amenés à travailler (encore) plus
La Bourse de Paris enregistre l'une des plus fortes hausse de son histoire
Le conseil scientifique souhaite "au moins six semaines" de confinement
Ehpad : les mesures d’urgence prises pour filtrer les nouvelles entrées de résidents
Epargne salariale : votre entreprise va pouvoir décaler le versement des primes en fin d’année