Marchés français ouverture 3 h 29 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,12
    -156,20 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 378,57
    +347,78 (+0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,79
    +77,61 (+8,23 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

France: comment le vaccin AstraZenaca est réparti dans les pharmacies

·2 min de lecture

C'est une nouvelle étape dans la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France. À partir de ce jeudi, les médecins généralistes volontaires vont pouvoir proposer le vaccin AstraZeneca à leurs patients. Deux autres acteurs font leur entrée dans l'organisation : les pharmacies auprès desquelles les médecins ont dû passer commande et les répartiteurs, ces sociétés privées sont spécialisées dans la distribution de médicaments en officine. L'entreprise OCP a reçu près de 2 000 flacons de vaccins, soit 20 000 doses, qui ont été distribuées en quelques heures à plus de 400 pharmacies.

Avec notre envoyée spéciale à Saint-Ouen, Marie Casadebaig

Des rayonnages et des tapis roulants à perte de vue. Mais aux premières heures de la journée, l'activité de l'entrepôt se concentre uniquement autour des vaccins AstraZeneca, conservés dans de grands frigos. Les employés préparent les commandes passées par les pharmacies dans des caisses en plastique vert.

« La caisse, elle est mariée à une commande jusqu'à ma caisse : 4 flacons », indique l'un des employés. « Donc je prends mes 4 doses que je mets délicatement dans une housse de protection et après je ferme bien le carton. Je le scotche pour qu'il soit bien fermé », précise une autre employée. « Ensuite, je peux pivoter ma caisse et l'injecter sur la chaîne », ajoute l'homme.

Dans un premier temps, les médecins n'ont pu commander qu'un seul flacon à leur pharmacie de référence. Pour la société OCP, habituée à livrer de grandes quantités, des cartons entiers de médicaments, c'est un travail exceptionnel.

« C'est comme si vous me demandiez sur une boîte de 20 comprimés d'en mettre que 10, explique Sylvain Perthuis, le directeur du site. Et ça ce sont des notions de conditionnement qu'on n'a pas l'habitude de faire. Il faut beaucoup plus de temps et ça nécessite qu'on le fasse en dehors de la plage horaire de notre activité habituelle.»

Autre défi pour la société, le manque de visibilité. La prochaine livraison de vaccins Astrazeneca est prévue la semaine prochaine, mais ni la date exacte, ni le nombre de flacons ne sont encore connus.

► À lire aussi : France: les pharmaciens se préparent à vacciner contre le Covid-19