La bourse ferme dans 6 h 27 min
  • CAC 40

    7 051,57
    -30,44 (-0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 139,74
    -18,89 (-0,45 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0830
    -0,0027 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 918,90
    -20,30 (-1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 165,03
    -419,02 (-1,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,58
    -18,30 (-3,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,65
    -1,25 (-1,60 %)
     
  • DAX

    15 044,64
    -81,44 (-0,54 %)
     
  • FTSE 100

    7 739,11
    -45,76 (-0,59 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2317
    -0,0037 (-0,30 %)
     

La France va emprunter un montant record de 270 milliards l'an prochain

AFP/Archives - BERTRAND GUAY

Le ministère des Finances a annoncé le 7 décembre que l'Etat français s'endetterait à moyen et long terme à hauteur de 270 milliards d'euros l'an prochain. Un montant record équivalent à plus de 10% de la richesse nationale et à près de 50% des dépenses de l'Etat.

Une somme pharaonique! L'Agence France Trésor, l'organisme chargé de placer la dette de l'Etat sur les marchés financiers, a confirmé le 7 décembre qu'elle comptait emprunter 270 milliards d'euros à moyen et long termes en 2023, un record. L'AFT a achevé début décembre l'émission des dettes prévues en 2022, soit 260 milliards d'euros, auxquels s'ajoutent 26,2 milliards d'euros utilisés pour racheter de la dette existante, a détaillé l'organisme rattaché à Bercy lors de la présentation du programme de financement de l'Etat 2023. Ce montant de rachats est un peu plus élevé que ce qu'elle prévoyait en septembre, en marge de la présentation du budget de l'Etat.

Grâce à cette avance prise sur 2023, les besoins de financement de l'Etat français pour l'année prochaine sont moins importants que prévu. L'AFT a choisi de garder comme cible l'émission de 270 milliards d'euros sur les marchés mais de baisser le recours à ses encours à court terme (BTF). Dans l'ensemble, le programme de financement 2023 est placé sous le signe de la "stabilité", a détaillé Cyril Rousseau, directeur général de l'Agence France Trésor. "Dans un environnement avec beaucoup d'incertitudes, le fait d'être une ancre de stabilité à une valeur pour l'émetteur comme pour les marchés", a-t-il justifié dans une conférence de presse.

10% des dettes émises indexées sur l'inflation

Aucune nouvelle émission de dette verte n'est prévue, mais l'AFT programme de créer au moins une nouvelle dette à 10 ans indexée sur l'inflation. Ce type de dette, qui représente chaque année 10% des émissions de la France, a vu son coût s'envoler en 2022 avec la flambée de l'inflation, qui a atteint 6,2% en novembre sur un an en France, et 10% en zone euro. En moyenne, la France a emprunté à 1,03% en 2022, alors que les taux avaient été négatifs en 2020 (-0,30%) et 2021 (-0,28%). L'emprunt avec l'échéance à 10 ans à taux fixe, qui fait référence, s'est élevé en moyenne à 1,5% cette année. Sur le marché obligataire, où les investiss[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi