Marchés français ouverture 5 h 3 min
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • Nikkei 225

    27 866,81
    -162,76 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1296
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    23 492,59
    -274,10 (-1,15 %)
     
  • BTC-EUR

    43 402,35
    -265,95 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 261,80
    -179,96 (-12,48 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     

En France tout va bien, sauf le moral des Français

·2 min de lecture

SONDAGE - Le moral des Français a décroché de 6 points au mois d'octobre selon le baromètre Challenges-Odoxa-Aviva-BFM Business. Les inquiétudes sur le pouvoir d'achat expliquent cette tendance, que n'étayent pas les statistiques économiques.

Lea est en repli de 6 points. "Depuis l’été dernier, c’est une chute continue", note Gaël Sliman, le président de l'institut Odoxa, qui mène cette enquête mensuelle. Selon lui ce décrochage est lié "à la , qui a fait du pouvoir d’achat le premier sujet d’inquiétude". L’enquête, menée les 27 et 28 octobre auprès d’un échantillon de 1.005 Français, confirme l’e, en baisse de 2 points, l'indicateur étant désormais en territoire négatif à hauteur de 38 points.

La préoccupation du pouvoir d'achat

Une autre enquête, menée cette fois par Harris Interactive, toujours pour Challenges (du 28 au 30 octobre auprès de 2.505 personnes), confirme que le pouvoir d'achat est désormais la préoccupation principale des Français (à hauteur de 50%), devant l'immigration (43%), la santé (40%) et la sécurité (35%). A noter qu'en 2017, les grands sujets d'inquiétudes étaient l'emploi (44%), l'immigration (32%), le pouvoir d'achat (31%) et l'éducation (28%).

Ce décrochage de la confiance des ménages tranche avec la conjoncture:

La croissance s'emballe. L'économie française a poursuivi son accélération au troisième trimestre, la progression de 3% du produit intérieur brut (PIB) sur la période lui permettant de quasiment . Avec cette progression supérieure aux attentes - la médiane des prévisions de 24 économistes interrogés par Reuters s'établissait à 2,1% pour le trimestre juillet-septembre -, le PIB de la France s'inscrit désormais en repli de 0,1% seulement par rapport à son niveau du quatrième trimestre 2019. Pour le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, "3% de croissance en un trimestre c'est du jamais vu depuis plus de 50 ans".

Le chômage recule. L'Insee prévoit une nette baisse du taux de chômage au troisième trimestre, à 7,6% de la population active contre 8% au deuxième trimestre, liée au fort rebond de l'emploi, , soit "quasiment un point de moins que deux ans plus tôt", explique l'Institut national de la statistique et des études économiques.

L'inflation est ma[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles