La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,56 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0650
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    -0,70 (-0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 868,28
    -89,48 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,30 (+0,33 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,61 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,19 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,59 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,05 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2260
    -0,0034 (-0,27 %)
     

France-Uruguay: les piliers en difficulté, Taofifenua dans le dur, Macalou en forme… les notes des Bleus

Jean-Baptiste Gros. 4,5

Match discret pour le gaucher de l’équipe de France qui a tenu son rôle en mêlée ferme. Zéro plaquage et seulement quatre mètres parcourus ballon en main. Remplacé à la 50eme par Reda Wardi.

>> Coupe du monde de rugby: revivez France-Uruguay (27-12)

Pierre Bourgarit. 4,5

Solide sur les percussions mais à l’image des Français il a tenté des choses improbables comme ce coup de pied à suivre alors qu’il y avait mieux à faire à l’issue d’une touche récupérée.

Remplacé par Peato Mauvaka à la 50eme qui marque un essai quelques minutes après son entrée qui libère les Bleus.

Dorian Aldegheri. 4,5

Soirée contrastée sur le secteur de la mêlée, quatre pénalités récupérées mais deux concédées.

Remplacé par Sipili Falatea à la 50eme.

Cameron Woki. 6

Impérial en touche. Principalement visé par Bourgarit, il a capté 100% des ballons, 100% de plaquages réussis (4) et aucune pénalité concédée

Remplacé par Thibaud Flament à la 58eme.

Romain Taofifenua. 3,5

Début de match discret où il n’a pas réussi à faire parler sa puissance. Il se fait remarquer à la 26eme minute avec ce plaquage à l’épaule au visage de Santiago Arata. Un simple carton jaune pour le lyonnais qui s’en sort bien. Seulement 4 mètres parcourus ballons en main et deux plaquages !

Remplacé par Bastien Chalureau à la 50eme

Pierre Boudehent. 4,5

Travail de l’ombre pour le Rochelais, peu en vue offensivement, il a marqué défensivement ses adversaires avec des gros plaquages.

Sekou Macalou. 6

Il est souvent venu en bout de ligne pour apporter sa puissance, sa vitesse et faire jouer derrière lui avec des off-loads pas toujours efficace. Pris sur son intérieur en début de deuxième période, action qui aurait pu coûter cher aux Bleus. 8 plaquages à son actif mais 3 manqués. 36 mètres balle en main. Son essai de 70 mètres en fin de match est refusé à la vidéo..

Anthony Jelonch. 5

Il s’est rassuré sur des montées rapides sur les coups d’envois, sur les premiers plaquages (3 plaquages réussis dans le match) avant de prendre part au jeu sur les extérieurs. Irréprochable en défense, il a fait mal à l’impact. Une première rassurante pour le capitaine des Bleus qui est venu au conteste sur une chandelle de Jaminet qui aurait pu permettre aux Bleus d’inscrire un essai

Remplacé par François Cros à la 50eme minute.

Maxime Lucu. 4,5
Il a essayé de dynamiter le jeu des Bleus en collant au ballon et en cherchant les intervalles comme à la 10eme. Une action qui amènera le premier essai d’Hastoy grâce d’ailleurs à sa dernière passe. Plus en difficulté ensuite face à la pression constante des Uruguayens. Il loupe deux plaquages sur trois tentés.

Remplacé par Baptiste Couilloud à la 64eme

Antoine Hastoy. 5,5

Auteur de son premier essai en Bleu, le rochelais a parfaitement mené le jeu de l’équipe de France enchaînant chandelle et attaque de la ligne. Il rate un coup de pied pour un essai tout fait de Villière. Il sert parfaitement Bielle-Biarey sur un pas en fin de match pour libérer définitivement les bleus. Défensivement, il rate ses deux premiers plaquages.

Gabin Villière. 4

Match difficile encore un fois pour le Toulonnais. Jamais tranchant offensivement il se fait prendre sur son intérieur sur le 2eme essai de l’Uruguay refusé finalement à la vidéo. Il reste le Français à avoir parcouru le plus de terrain ballon en main mais on attend beaucoup plus de lui, surtout dans le un contre un où il ne fait pas de différence.

Yorem Moefana. 5

Solide défensivement avec 5 plaquages réussis à la mi-temps et 15 en fin de match (un seul raté, meilleur plaqueur français) et un retour salvateur en début de deuxième mi-temps. Les Bleus ont eu du mal à le trouver offensivement pour prendre l’avantage au milieu du terrain sur ses percussions. Son appel sur le premier essai d’Hastoy écarte la défense.

Arthur Vincent. 4,5

Tranchant offensivement en première période, il a essayé de faire avancer son équipe à chaque prise de balle. 2eme mi-temps beaucoup plus discrète à l’image de l’équipe avec notamment 2 plaquages ratés. Pris sur son extérieur sur l’essai d’Amaya, comme sur celui de Vilaseca en fin de première période, finalement refusé.

Louis Bielle-Biarey. 6

Plus jeune international français à disputer une Coupe du monde il fait un bon retour défensif sur une situation dangereuse de l’Uruguay. Il s’est beaucoup proposé dans la ligne sans réussir à faire parler sa vitesse et ses crochets. Il marque son premier essai en Coupe du monde sur sa première véritable opportunité en fin de match. L’essai de la libération. 100% aux plaquages (4)

Melvin Jaminet. 5

12 points à 5/6. Impeccable face au perche, excepté sa tentative lointaine (55 mètres), sûr dans son jeu d’occupation et de gagne terrain mais peu à son avantage dans le jeu courant. Aucun ballon relancé. Pris dans son dos sur le 1er coup de pied offensif de l’Uruguay qui coûte un essai.

Article original publié sur RMC Sport