Publicité
Marchés français ouverture 1 h 19 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 387,88
    +285,44 (+0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,0725
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    17 931,65
    -4,47 (-0,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 334,74
    -646,21 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 368,09
    -20,07 (-1,45 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

France-Uruguay : “Liberté, égalité… discipliné”, la nouvelle méthode des Bleus

La France du rugby et ses “artistes de la rébellion” seraient-ils devenus une troupe de “soldats enrégimentés qui obéissent à l’autorité sans sourciller” ? Pour The Daily Telegraph, les secrets de la réussite actuelle du XV de France, qui se frotte à l’Uruguay ce jeudi 14 septembre, se résument en trois mots : “Discipline, organisation, rationalité”.

Pas question pour autant de renier son “French flair”, le jeu débridé à la française, prévient le spécialiste du ballon ovale du quotidien londonien, Charles Richardson, mais le rugby tricolore parvient désormais à marier sa “joie de vivre*” avec un “pragmatisme insaisissable”. Comme si la France avait ajouté “discipliné*” à sa devise “Liberté, égalité, fraternité”, s’amuse le journaliste.

Tandem

Face à la Nouvelle-Zélande, le 8 septembre, l’armée bleue n’a concédé que quatre pénalités, soit le plus faible total du mandat de Fabien Galthié, sélectionneur depuis 2019.

PUBLICITÉ

C’est “presque inédit” dans le rugby moderne, où les règles du jeu évoluent d’une saison à l’autre et où les meilleures équipes ne sont pas sifflées moins de dix fois par match. Cette performance frise même le miracle pour la Francedans la cocotte-minute qu’était le match d’ouverture de leur Coupe du monde, contre les All Blacks, avec un arbitre anglophone [le Sud-Africain Jaco Peyper]”, estime Charles Richardson.

D’où vient cette efficacité ? “En janvier 2021, Galthié a été l’un des premiers à explorer une tendance française en plein essor consistant à intégrer un (ancien) arbitre au staff des entraîneurs”, à savoir le Français Jérôme Garcès, retrace le Telegraph.

Dans l’Hexagone, plusieurs clubs en ont fait de même, à l’image de Montpellier avec l’ex-arbitre français Alexandre Ruiz. Les résultats s’en sont fait ressentir : l’année où elle a remporté le Top 14, en 2022, l’équipe héraultaise avait été “parmi les moins pénalisées de l’élite française”, observe le journal.

En associant l’un des meilleurs arbitres de sa génération, Garcès, au très réputé Shaun Edwards, entraîneur anglais de la défense des Bleus, le staff tricolore s’est ainsi constitué une discipline de fer. Les Uruguayens sont prévenus.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :