Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 112,16
    -299,05 (-0,76 %)
     
  • Nasdaq

    17 717,65
    +220,84 (+1,26 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    -0,0021 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 837,39
    +3 040,13 (+5,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,41
    +37,29 (+2,99 %)
     
  • S&P 500

    5 469,30
    +21,43 (+0,39 %)
     

France-Uruguay: "C'est impardonnable", l'agacement de nos consultants après la performance des Bleus

France-Uruguay: "C'est impardonnable", l'agacement de nos consultants après la performance des Bleus

La victoire et rien d’autre. Six jours après un début en fanfare contre la Nouvelle-Zélande lors du match d'ouverture, le XV de France est difficilement venu à bout de l’Uruguay ce jeudi soir lors de la 2e journée de la phase de groupes de la Coupe du monde à Lille (27-12).

>> Revivez France-Uruguay (27-12)

Face à la 17e nation mondiale, les Bleus ont été brouillons et indisciplinés, concédant notamment 15 pénalités. Même si l’essentiel est assuré avec la victoire, qui permet aux hommes de Fabien Galthié de conserver la tête du groupe A avec deux succès en deux matchs, la performance des Bleus a quelque peu agacé les consultants de RMC Sport.

PUBLICITÉ

"Ce n’est pas digne de notre standing"

"On a déjoué. On n’a pas joué, surtout, a déploré Jean-Claude Skrela, ancien sélectionneur des Bleus (1995-1999) sur RMC après la rencontre. On a été pris par l’intensité mise par les Uruguayens. Ils nous ont chassés partout, ils nous ont plaqués, ils nous ont pris des ballons. On gagne ce match, c’est un moindre mal. Mais je suis énormément insatisfait."

"Pour moi, l’équipe de France n’a pas joué ce soir, a embrayé sur RMC, Yann Delaigue, 20 sélections sous le maillot du XV de France entre 1994 et 2005. On a vu une équipe d'Uruguay pleine d’envie, pleine d’entrain. Nous, on les a regardés faire. On est une grande nation du rugby. C’est impardonnable de ne pas jouer ce soir. On a quinze pénalités contre nous, 18 plaquages manqués et on ne savait pas quoi faire de nos ballons. Ce n’est pas digne de notre standing."

Les Bleus ont encore deux rencontres lors de cette phase de poule pour tenter de corriger les erreurs vues sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy ce jeudi soir: contre la Namibie jeudi prochain au Vélodrome (21h) puis face à l’Italie le 6 octobre à Lyon.

Article original publié sur RMC Sport