La bourse est fermée

La France est toujours le pays le plus attractif d'Europe pour les industriels étrangers

En dépit de nombreux défis à relever et au-delà des idées reçues, la France continue de bénéficier des faveurs des industriels étrangers. Elle conservait fin 2018 la 1ère place européenne pour les sites de production d’entreprises à capitaux étrangers, avec 339 projets d’implantation et d’extension, devant la Turquie (203) et l’Allemagne (152) ! Et ce, alors que le Royaume-Uni, qui souffre de l’aléa du Brexit depuis 2016, voyait le nombre des ses investissements directs étrangers (IDE) industriels chuter de 35% entre 2017 et 2018, rapporte Ernst & Young dans son Baromètre EY de l’attractivité industrielle de la France.

Il faut dire que les leaders industriels français, puissants et exportateurs dans l’aéronautique, la construction navale ou l’agro-alimentaire, exercent un “effet gravitationnel”, explique le géant de l’audit et du conseil. L’attractivité industrielle premium se matérialise en France par de nouveaux sites de production (68 en 2018), attirés ou fixés par des bassins d’emplois et de compétences sophistiqués, équipés et mieux soutenus par un effort public dans des territoires et secteurs en transition. Au bout du compte, près de 70% des dirigeants d’entreprises étrangères voient un avenir à l’industrie “made in France” et “made by France”.

>> A lire aussi - “Avec l’usine 4.0, notre industrie offre des débouchés inédits et formidables”

Un environnement international complexe

Les règles du jeu mondiales et européennes ont changé, entre ralentissement, protectionnisme et souveraineté. Les tensions commerciales et tentations protectionnistes en Europe et dans le monde pèsent sur les intentions d’investissement, la consommation et la production industrielle dans le monde. Si les Etats-Unis et la Chine sont parvenus à un accord partiel en octobre 2019 prévoyant la suspension des mesures de hausse des tarifs douaniers, les tensions restent vives entre les deux superpuissances.

>> A lire aussi - La France “veut être une plate-forme industrielle de référence”

Les relations

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Plan de départs massif pour Danske Bank, plombée par le scandale de blanchiment
Quel est l'impact des syndicats dans la contestation sociale actuelle ?
Amazon, Cdiscount, Fnac : 5 promotions pour les soldes
Finance : la migration de l’emploi de Londres à Paris va s’accélérer, selon Euronext
Des dizaines d’appartements de luxe détruits par les autorités en Inde