La bourse ferme dans 1 h 35 min
  • CAC 40

    6 652,46
    +14,00 (+0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 160,45
    +1,94 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    35 010,89
    +212,89 (+0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,1700
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 753,20
    +1,50 (+0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    37 197,19
    -18,78 (-0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 082,79
    -18,73 (-1,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,58
    +1,60 (+2,16 %)
     
  • DAX

    15 555,02
    +23,27 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 054,10
    +2,62 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    14 874,75
    -172,95 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 441,39
    -14,09 (-0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3705
    +0,0024 (+0,18 %)
     

Comment la France s'est reconstruite après la Seconde Guerre mondiale

·1 min de lecture

Deux ans, cinq mois et vingt-quatre jours. De juin 1944 à décembre 1946, le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) entreprend la plus grande vague de réformes que le pays ait jamais connue. Un pays humilié et ravagé par cinq années de guerre, dont quatre d’occupation nazie. Pleurant ses 570.000 morts, la population survit, contrainte au rationnement : la production agricole s’est effondrée , les cheptels sont décimés. Les usines sont à l’arrêt, les infrastructures exsangues. Aucun train ne peut relier Paris à Marseille, Bordeaux, Lille ou Nancy. Plus de 3.000 ponts ont sauté, 300.000 véhicules à peine sont en état de rouler. Certaines villes comme Le Havre (photo) ont été entièrement rasées.

Autant dire que le chantier est titanesque. Du général de Gaulle au socialiste Paul Ramadier, en passant par le parti radical et même les communistes (qui quitteront le navire avec fracas l’année suivante), toute la classe politique s’attelle à remettre le pays sur pied, vite et fort. D’abord, pour accélérer leur redressement, on nationalise les entreprises des secteurs clés : l’énergie – les mines de charbon, le gaz et l’électricité avec la création d’EDF-GDF –, la finance et l’assurance – la Banque de France, la Société générale, le Crédit lyonnais, le GAN, l’UAP –, les transports – Air France (la SNCF avait été nationalisée en 1937). Les firmes industrielles qui ont collaboré avec l’ennemi sont aussi placées sous le contrôle de l’Etat, à l’image de Renault.

Un deuxième (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Australie : Melbourne est contrainte de se reconfiner, la moitié des Australiens concernés
Vaccin : Macron officialise une troisième dose dès la rentrée pour "les plus fragiles et les plus âgés"
Présidentielle : Eric Piolle promet de créer 120.000 emplois en agriculture s'il est élu
Pour protéger Taïwan de la Chine, les Etats-Unis acceptent de lui vendre des canons
Après des gestes déplacés, un passager termine le vol scotché à son siège

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles