Marchés français ouverture 5 h 30 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 616,09
    -188,51 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,0445
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    21 996,89
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    19 137,43
    -445,34 (-2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    428,89
    -10,77 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

La France reste le pays d’Europe le plus attractif mais peine à créer des emplois

FREDERICK FLORIN / AFP

Malgré sa première place européenne pour les investissements étrangers, la France attire des projets plus petits et moins innovants que le Royaume-Uni et l’Allemagne, selon le dernier baromètre annuel du cabinet EY.

L’entreprise d’emballage déploie 100 millions d’euros à Châteaubriant pour répondre aux défis environnementaux, le groupe italien investit 40 millions d’euros dans la production de câbles à haute tension en France, crée 100 emplois sur le site de Blainville-sur-Orne pour renforcer son offre de véhicules électriques… En 2021, la France a attiré 1.222 projets de construction ou d’extension, publié par le cabinet EY ce mardi 31 mai. le plus attractif en Europe pour les investisseurs étrangers, pour la 3e année consécutive. Derrière l’Hexagone, le Royaume-Uni a enregistré 993 extensions de sites ou nouvelles implantations, l’Allemagne en a attiré 993, loin devant l'Espagne (361), la Turquie (264), la Belgique (245) et l’Italie (207).Sur le plan des capitales européennes, Londres conserve en 2021 sa place de pour les investisseurs devant Paris mais l’écart entre les deux métropoles se resserre: en 2022, 34% des dirigeants classent Paris comme la métropole la plus attractive, contre 43% en 2021, tandis que Paris progresse fortement, avec une hausse de 28% en 2022, contre 18% en 2021, toujours selon EY.

“Soyons fiers que des investisseurs venus du monde entier choisissent la France. Pour créer des emplois sur notre sol, pour lancer ou renforcer, dans chacune de nos régions, des projets industriels et stratégiques essentiels”, n’a pas manqué de se féliciter Emmanuel Macron sur son compte Twitter.

“C’est une très bonne nouvelle, parce que ce n’était pas gagné”, abonde Marc Lhermite, responsable du programme attractivité chez EY. Ces bons résultats s’expliquent d’abord par un effet rattrapage. a touché la France plus fortement que la moyenne européenne, freinant les investissem[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles