La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 929,62
    -6,12 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

En France, une rentrée universitaire sans de nombreux étudiants du Mali, du Niger et du Burkina

© M.Latorre/RFI

Les visas pour les étudiants du Mali, du Niger et du Burkina Faso qui devaient poursuivre leurs études dans l’Hexagone cette année ont été suspendus, a indiqué ce week-end le ministère français des Affaires étrangères.

La France suspend la délivrance de visa pour les étudiants du Mali, du Niger et du Burkina Faso, a indiqué le ministère français des Affaires étrangères, pour cause de fermeture des services consulaires dans ces trois pays. Les services Campus France et visas ne peuvent plus fonctionner normalement, souligne le quai d'Orsay qui ajoute cependant que les artistes, étudiants et chercheurs déjà en France sont les bienvenus et peuvent poursuivre normalement leurs activités.

Campus France – en charge de l'accueil des étudiants étrangers en France – précise de son côté que les bourses accordées aux étudiants de ces trois pays déjà présents sur le territoire français restent actives.

Paris avait suspendu, début août, la délivrance de tout visa depuis Niamey, Ouagadougou et Bamako. L'Hexagone compte actuellement quelque 3 000 étudiants maliens, 2 500 burkinabè et 1 200 nigériens dans ses établissements d'enseignement supérieur.

À lire aussiParis suspend la coopération artistique au Mali, Niger et Burkina Faso, le milieu culturel français scandalisé


Lire la suite sur RFI