La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    46 808,92
    -3 491,07 (-6,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

La France a placé en orbite un satellite de communication militaire dernière génération

·1 min de lecture

La France a placé samedi en orbite un satellite de communication militaire présenté comme un bijou de technologie. La mission s'est achevée avec succès 38 minutes et 41 secondes après le tir.

La fusée Ariane 5 a décollé de Kourou, en Guyane. Au total, elle a embarqué deux satellites de télécommunications : SES-17, un satellite de télécommunications opéré par le groupe luxembourgeois SES, et Syracuse 4A, un satellite de télécommunications militaires développé pour le ministère français des Armées.

"Conçu pour résister aux agressions militaires"

Commandé par la Direction générale de l’armement (DGA), Syracuse 4A doit notamment permettre aux forces armées françaises de rester connectées en permanence lors de leurs déploiements, selon la présentation de la mission par Arianespace. "Syracuse 4A est conçu pour résister aux agressions militaires depuis le sol et dans l'espace ainsi qu'au brouillage", a expliqué à l'AFP le colonel Stéphane Spet, porte-parole de l'armée de l'Air et de l'Espace. Il est équipé de moyens de surveillance de ses abords proches et d'une capacité de déplacement pour échapper à une agression.

SES-17 doit offrir une couverture sur les Amériques, l'océan Atlantique et les Caraïbes. Il a été conçu notamment pour révolutionner la connectivité en vol des usagers des avions, répondre à la forte demande de transmission de données dans les secteurs du transport maritime et accélérer les initiatives d’inclusion digitale.

 


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles