La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 357,00
    -81,26 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 373,67
    -150,89 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0533
    -0,0054 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 657,51
    -193,12 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,89
    +0,83 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    3 876,10
    -24,01 (-0,62 %)
     

La France en panne sur ses mines de lithium

Sp

Avec la hausse des prix, le minerai tricolore prend un intérêt stratégique. Mais la filière se heurte à des difficultés et des résistances.

Ce qui est rare est (très) précieux. Le prix du lithium est si "insensé que nous devrions peut-être entrer dans la mine", tweetait récemment , le médiatique patron du constructeur automobile Tesla. En février, l'ex-ministre de l'Ecologie jugeait quant à elle: "La France doit extraire du lithium sur son territoire." Indispensable à la composition des batteries des voitures électriques, le lithium provient aujourd'hui essentiellement d'une poignée de pays, tels l'Australie, l'Argentine, le Chili et la Chine. Mais avec le boom annoncé des véhicules électriques -ils représenteront 100% des ventes en Europe en 2035-, la demande devrait quadrupler d'ici à 2030, et de plus en plus de pays et d'industriels cherchent à diversifier leurs approvisionnements.

La France, future grande puissance de lithium?

Ces derniers mois, des initiatives ont vu le jour en Europe et même en France. Electricité de Strasbourg a extrait quelques kilos de des saumures géothermales de Soultz-sous-Forêts (Bas-Rhin). Dans l'Allier, Imerys entreprend des travaux d'exploration sur son gisement de kaolin dans l'espoir de trouver du lithium. D'autres sociétés ont déposé des permis pour prospecter dans les eaux géothermales du Massif central et du bassin rhénan. Il est cependant peu probable que l'Hexagone devienne un jour une grande puissance du lithium. Il faut quinze ans pour ouvrir une mine, et les populations y sont pour le moment rétives. "Il n'y a plus d'activité minière en France, note Christophe Poinssot, directeur général délégué du Bureau de recherche géologique et minier, un établissement public dans le giron du ministère de l'Ecologie. Le débat sur l'extraction des matières premières va revenir, mais il y a un travail de pédagogie à accomplir, car les mines sont sorties de l'imaginaire populaire."

En attendant, il faut explorer d'autres voies. Le 7 juin, Viridian, une PME installée à Strasbourg, a annoncé qu'elle allait lancer en 2025 la première usine française de à Lauterbourg (Bas-Rhin). [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles