Marchés français ouverture 6 h 52 min
  • Dow Jones

    33 949,41
    +205,57 (+0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 512,41
    +199,06 (+1,76 %)
     
  • Nikkei 225

    27 422,35
    +59,60 (+0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0902
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    22 566,78
    +522,13 (+2,37 %)
     
  • BTC-EUR

    21 051,97
    -422,27 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    520,81
    -6,37 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 060,43
    +44,21 (+1,10 %)
     

La France, nouveau paradis du coworking

Wojo

Malmené par la crise du Covid, le coworking repart en flèche depuis quelques mois, porté par l'envolée du travail "hybride" plébiscité par les salariés. Ces espaces pourraient représenter 20% du parc de bureaux existants d'ici peu...

La France est le marché préféré du coworking. C’est en tous cas la conviction de Mark Dixon, le PDG d’IWG (Regus...), le leader mondial du secteur qui a déjà 130 centres en France et qui voit dans l'Hexagone un potentiel de 1.100 centres pour ses différentes marques. De fait, en France, les espaces de coworking sont passés de 360 en 2015, à 1.700 en 2019 et à 2.800 en 2021. Ils pourraient représenter d'ici quelques années, observe de son coté le conseil Savills, près de 20% du stock de bureaux existant. Un chiffre à mettre en relation avec une étude de la très officielle Dares (Direction de l'Animation de la recherche, des Études et des Statistiques), qui dit que 21% des salariés pratiquaient du télétravail en 2021. Et qu’ils apprécient beaucoup de pouvoir le faire.

La semaine idéale? 3,4 jours au bureau

Selon le Baromètre 2022 des Préférences des Salariés du conseil en immobilier JLL, publié en juin dernier, la semaine de travail idéale pour les Français travaillant dans des bureaux serait de 3,4 jours au bureau et 1,6 jour à distance. Comme l'explique Flore Pradère, Directrice Recherche et Prospective Bureaux chez JLL, le télétravail "est un nouvel acquis social [...]. Les salariés attendent de leurs employeurs qu’ils s’engagent plus fortement pour soutenir les nouveaux modes de travail et qu’ils reconsidèrent leur périmètre de responsabilités afin d’offrir à chacun toutes les conditions requises à son bien-être et à sa performance." Et de fait, les entreprises s’alignent: elles sont passées de 20 à 46% à accorder des jours de télétravail et les accords de télétravail (ou avenants à des accords existants) sont passés en un an de 2.500 à 7.000 sur le site de Légifrance. Certaines entreprises permettent même à leurs salariés de télétravailler à l'étranger quelques semaines par an. C'est le cas, par exemple, de Renault, de Google France, de Publicis, et de Manomano. Cela permet d'offrir un meilleur équilibre "vie pro/vie perso" à leurs collaborateurs et en attirer [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi