Marchés français ouverture 4 h 28 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 231,07
    -161,97 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0471
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 498,85
    +197,38 (+1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,68
    +5,21 (+1,21 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Non, la France n’a pas banni globalement le terme « streamer »

stream streameur streameuse
stream streameur streameuse

En lisant la presse anglophone, on pourrait croire que la France a banni le mot « streamer ». C’est quelque peu excessif.

C’est une affaire résolument franco-française, et somme toute assez anecdotique, mais dont la portée a depuis quelques jours largement dépassé les frontières nationales. La traduction des termes associés à l’univers du jeu vidéo : matchmaking, season pass, pay to win, free to play, game as a service, e-sport, retrogaming ou downloadable content (DLC). Et bien sûr, streamer.

Si vous n’avez rien suivi, sachez qu’une nouvelle vague de traduction est proposée pour ces mots, et d’autres : on parle à la place d’appariement de joueurs, passe saisonnier, payer pour gagner, jeu vidéo en accès gratuit, jeu vidéo de compétition, rétrojeu vidéo, contenu téléchargeable additionnel. Quant à streamer, il faut dire plutôt joueur, joueur-animateur ou joueur en direct.

Sintica_twitch
Sintica_twitch

La presse anglophone, quand elle a eu vent de cette histoire, s’est montrée très intéressée par le sujet. Elle est revenue abondamment dessus, non sans en dire quelques mots, parfois avec quelques taquineries. Pourtant, en lisant les titres de telle ou telle publication, on pourrait croire que la France interdit purement et simplement à sa population de parler de matchmaking ou de streamer.

« French Institution Bans English Words Like ‘esports’ And ‘Streaming’ »,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles