La bourse ferme dans 2 h 21 min
  • CAC 40

    6 572,15
    +2,20 (+0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 789,93
    +0,31 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0149
    -0,0015 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 786,60
    -11,50 (-0,64 %)
     
  • BTC-EUR

    23 600,32
    -263,50 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    570,11
    -20,65 (-3,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,51
    +0,10 (+0,11 %)
     
  • DAX

    13 835,21
    +18,60 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 549,06
    +39,91 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 830,52
    -210,34 (-1,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0002 (-0,02 %)
     

France : le moral des ménages poursuit sa baisse en juin

LUDOVIC MARIN / AFP

Le moral des ménages en France a poursuivi en juin sa baisse pour le sixième mois consécutif, les ménages affichant leur pessimisme sur leur situation financière et l'évolution du niveau de vie, a rapporté mardi l'Insee.

L'indicateur qui synthétise la confiance des ménages perd trois points et tombe à 82, bien en dessous de la moyenne de longue période qui est de 100, et perdant trois points sur un mois, précise l'Institut national de la statistique.

Le solde d'opinion des Français sur leur situation financière passée perd deux points par rapport au mois de mai, et les perspectives d'évolution de cette même situation baissent d'un point. La proportion de ménages qui estiment opportun de faire des achats importants recule elle de cinq points.

Hausse de la crainte des prix et du chômage

La part des ménages qui considèrent que le niveau de vie s'est amélioré au cours des douze derniers mois diminue, tout comme la part de ceux qui estiment que ce niveau va s'inscrire en hausse au cours des douze mois qui viennent, détaille encore l'Insee dans son communiqué.

La part des ménages qui considèrent que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois est au plus haut depuis l'été 2008, à la veille de la crise financière. Mais les Français paraissent moins craindre l'inflation à venir, la part de ceux qui estiment que les prix vont accélérer au cours des douze prochains mois continuant de baisser. Enfin, la crainte du chômage rebondit légèrement, mais reste à un niveau très bas.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

VIDÉO - Covid-19 : La 7e vague va-t-elle gâcher notre été ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles