La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 922,44
    -174,82 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 298,85
    +171,00 (+1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    26 423,47
    +269,66 (+1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0270
    -0,0154 (-1,48 %)
     
  • HANG SENG

    21 853,07
    +22,72 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 788,72
    +381,50 (+1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,83
    -0,20 (-0,04 %)
     
  • S&P 500

    3 824,51
    -0,82 (-0,02 %)
     

France: l'inflation accélère à 5,2% sur un an en mai selon l'Insee

AFP/Archives - Ina FASSBENDER

L'inflation a connu une nouvelle accélération en France au mois de mai, à 5,2% sur un an, dépassant la barre des 5% pour la première fois depuis septembre 1985, selon une première estimation dévoilée mardi par l'Insee.

L'inflation a connu une nouvelle accélération en France au mois de mai, à 5,2% sur un an, dépassant la barre des 5% pour la première fois depuis septembre 1985, selon une première estimation dévoilée mardi par l'Insee. La hausse des prix sur un an s'était établie à 4,8% en avril, déjà au plus haut en près de 37 ans. En mai, les prix sont en hausse sur tous les postes de consommation recensés par l'Institut national de la statistique, avec notamment une nouvelle poussée dans l'énergie.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

"Après leur repli le mois précédent, les prix de l’énergie se redresseraient en lien avec ", détaille l'Insee, alors que la guerre en Ukraine a fait flamber les cours des matières premières. Ils accélèrent ainsi de 28% sur un an, après une hausse de 26,5% en avril. Les prix de l'alimentation progressent quant à eux de 4,2% (3,8% le mois dernier) et ceux des services de 3,2% (3% en avril).

Zone euro: nouveau record de l'inflation en mai, à 8,1% sur un an

Le taux d'inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en mai, à 8,1% sur un an, a annoncé Eurostat mardi, alors que la guerre en Ukraine attise une flambée des prix de l'énergie et de l'alimentation. L'inflation avait atteint 7,4% en avril pour les 19 pays ayant adopté la monnaie unique, une estimation revue en baisse de 0,1 point. Ces chiffres sont les plus élevés enregistrés par l'office européen des statistiques depuis le début de la publication de l'indicateur en janvier 1997.

La hausse des prix à la consommation a atteint chaque mois des niveaux record depuis novembre. Elle était pourtant annoncée l'an dernier comme un phénomène temporaire, lié à la force de la reprise économique après le choc de la pandémie et aux perturbation des chaînes logistiques. L'invasion de l'Ukraine par l'armée russe fin février ainsi que les sanctions économiques occidentales contre Moscou renforcent la flambée des prix et font craindre une chute brutale de la croissance du produit intérieur brut (PIB).

Le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles