La bourse ferme dans 4 h 7 min
  • CAC 40

    7 081,87
    +16,48 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 275,77
    -0,43 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1274
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 786,50
    +1,80 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    43 532,34
    -2 139,07 (-4,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 276,43
    -44,85 (-3,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,24
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 784,59
    -29,35 (-0,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 367,56
    +27,66 (+0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,62
    +405,02 (+1,42 %)
     
  • HANG SENG

    23 996,87
    +13,21 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3188
    -0,0054 (-0,40 %)
     

La France "leader" de l'hydrogène vert, le pari de Macron

·2 min de lecture

Faire de la France un "leader" de l'hydrogène vert, tout le monde en rêve. Mais encore faudra-t-il s'en donner les moyens. Ce sera le défi de l'usine Genvia, à Béziers, où le président se rendait mardi.

L’industrie lourde en use, et abuse. Pour raffiner le pétrole, extraire de l’ammoniac, produire du ciment… Dans la liste de course des industriels, l’hydrogène est presque partout. Raison de plus pour faire de la France un “leader” dans ce domaine? C’est en tout cas l’ambition affichée par Emmanuel Macron, ce mardi, en visite de la co-entreprise Genvia à Béziers (Hérault). Tout juste une semaine après avoir annoncé la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, le chef de l’Etat se rendait sur le site de l’usine “Cameron”, propriété du groupe Schlumberger qui prend part à la co-entreprise Genvia, pour vanter les mérites de l’hydrogène vert.

Maître mot de l’opération? Pédagogie. Car s’il est un domaine porteur d‘inquiétudes en ce moment, c’est bien celui de l’énergie. Car, certes, l’hydrogène produit par les futures “cellules” de Béziers devrait faire le bonheur de l'industrie, mais il ne fera pas rouler — tout de suite — des bus ou des voitures. Pas question, non plus, d’alimenter le réseau électrique du pays . Encore faudrait-il pouvoir déjà stocker ce gaz en quantité suffisante pour répondre aux besoins gargantuesques de nos usines! Pour le moment, sont consommées chaque année en France.

Horizon 2023

C’est donc d’abord et avant tout pour “décarboner” la fabrication de ce gaz que l’usine de Genvia, à Béziers, a été lancée en mars dernier. Dans l’un de ses entrepôts, à quelques pas du canal du Midi, seront fabriquées les premières machines capables de “casser” les molécules d’eau à partir de courant électrique et récupérer ainsi le précieux hydrogène. Ces “électrolyseurs à haute température” (EHT) seront appelés à remplacer utilisées dans l’industrie, comme le vaporeformage ou la gazéification (une technique à base de charbon brûlé à haute température). Et qui sait? À produire, un jour, de l’hydrogène vert en quantité industrielle.

Née d'une joint-venture entre le CEA, Schlumberger, Vinci et le cimentier Vicat, la technologie de la société Genvia devrait appor[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles