Publicité
Marchés français ouverture 3 h 51 min
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    39 952,62
    -173,73 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0893
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    17 455,89
    -322,52 (-1,81 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 750,29
    -707,13 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 322,30
    -7,20 (-0,54 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

France-Irlande: pourquoi Mbappé ne sera pas en conférence de presse de veille de match (contrairement à la tradition)

France-Irlande: pourquoi Mbappé ne sera pas en conférence de presse de veille de match (contrairement à la tradition)

Ce sera sans Kylian Mbappé. À la veille de la réception de l’Irlande au Parc des Princes (ce jeudi à 20h45, qualifications pour l’Euro 2024), l’attaquant parisien, capitaine des Bleus depuis le mois de mars, ne sera pas présent aux côtés de Didier Deschamps en conférence de presse (à suivre sur le site de RMC Sport à partir de 16h). Il laisse sa place à Antoine Griezmann.

Alors que le champion du monde 2018 était très attendu après son été mouvementé, marqué par sa mise à l’écart du groupe du PSG à cause de son refus de prolonger son contrat puis sa réintégration, il faudra donc encore patienter afin de l’entendre s’exprimer publiquement.

Mbappé en juin dernier: "Je ne serai pas toujours là"

Cette absence est un petit évènement au regard de ce que veut la tradition. À la veille de chaque match, il est en effet coutume de voir le capitaine se présenter avec son sélectionneur devant les journalistes. Mais il n’y a aucune obligation et, ce mercredi, Mbappé ne s’est pas privé de cette liberté.

PUBLICITÉ

"J’ai une responsabilité en tant que capitaine de l’équipe de France. Ce ne sont pas quelques bruits à l’extérieur qui vont me faire fuir mes responsabilités de capitaine, confiait l'attaquant parisien en juin dernier avant Gibraltar-France, alors que la révélation de sa fameuse lettre, dans laquelle il signifiait au PSG son intention de ne pas prolonger, agitait l’actualité. Je suis là. Je ne serais pas toujours là. Aujourd’hui c’était important d’être là pour éviter qu’il y ait une interprétation de fuite ou de peur. Ce n’est pas du tout mon tempérament." Trois mois plus tard, il a cette fois décidé de passer son tour.

Article original publié sur RMC Sport