La bourse ferme dans 6 h 56 min
  • CAC 40

    6 255,69
    -41,00 (-0,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 001,43
    -18,48 (-0,46 %)
     
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2070
    +0,0029 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 770,00
    -0,60 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    45 405,94
    -2 453,11 (-5,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,52
    -63,43 (-4,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,12
    +0,74 (+1,17 %)
     
  • DAX

    15 339,92
    -28,47 (-0,19 %)
     
  • FTSE 100

    6 970,68
    -29,40 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • HANG SENG

    29 135,73
    +29,58 (+0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,3991
    +0,0007 (+0,05 %)
     

France, Grande-Bretagne, Allemagne: le match contre le Covid

·2 min de lecture

EDITO - Si la Grande-Bretagne mène la course de la vaccination, notre voisin multiplie les mesures contradictoires... comme les Allemands.

Avec la présence visible de patrouilles de police aux carrefours, ce 6 avril marque le vrai début de ce nouveau semi-confinement: le monde réduit à un rayon de 10 kilomètres n’est pas une privation de liberté si éprouvante, surtout quand chacun a pu profiter du week-end pascal pour adapter sa vie aux restrictions mises en place cette semaine. Particulièrement lourde pour les jeunes et les pauvres, , ce troisième épisode de contrainte sur tout le territoire est cependant un échec… à relativiser en scrutant les politiques de protection contre la pandémie mises en place par nos grands voisins du Nord de l’Europe.

La Grande-Bretagne a beau mettre en avant - la moitié du pays aura reçu une première injection cette semaine (à peine 15% en France et 12% en Allemagne) -, elle détient malheureusement également le leadership mondial des pays industrialisés pour le nombre de décès (1,9 pour 1.000 habitants, 1,5 en France). Les décisions prises sont parfois aussi fantasques que la chevelure de Boris Johnson: si l’exécution de la quarantaine par les étrangers se risquant à Londres est surveillée comme le lait sur le feu – un appel de vérification chaque jour des services officiels -, l’interdiction formelle de sortie du territoire, sauf pour motifs impérieux, ne fait, elle, l’objet d’aucun contrôle. Et très curieusement, tout le monde se balade dans les rues sans masque, avant même la généralisation de la vaccination, preuve que cette mesure en extérieur n’a aucune justification scientifique, et s’apparente davantage à de la contrainte morale et sociale.

Voyage en absurdie

(moins de 1 pour 1.000) a connu ce long week-end son voyage en absurdie: alors que la police faisait faire demi-tour sur les autoroutes aux milliers d’automobilistes qui se ruaient vers le rivage de la Baltique, ses aéroports laissaient grand ouvert l’accès aux avions vers Majorque, où des dizaines de milliers d’Allemands se sont offert les prémices d’un été aux Baléares, avec pour passeport une attestation [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi